Il a été le seul directeur de la clinique de réadaptation valaisanne : Jean-Raphaël Kurmann s'en va

PUnique directeur depuis les débuts de la clinique, Jean-Raphaël Kurman quitte le navire ©crr
Réadaptation
Christian Hermann
Rédacteur en chef adjoint

C’est un virai virage pour la Clinique romande de réadaptation, à Sion : directeur depuis l’ouverture de l’établissement, Jean-Raphaël Kurmann quitte le navire. Sa succession sera d’abord assurée à l’intérim avant d’être regroupée pour les deux établissements de la Suva, en Valais et en Argovie.

Jean-Raphaël Kurmann quitte ses fonctions de directeur à la tête de la Clinique romande de réadaptation, à Sion.

Engagé en 1997, environ deux ans et demi avant l’ouverture de la CRR, il aura été son premier directeur jusqu’à aujourd’hui. Dès le 1er mai, c’est Isabelle Gessler, actuelle cheffe des ressources humaines et directrice adjointe, qui prendra la direction ad intérim.

En parallèle à ces changements, la Suva a lancé un projet de nouvelle gouvernance pour ses deux cliniques. Durant les prochains mois, la redéfinition de la gouvernance des cliniques de la Suva sera finalisée. Propriétaire de la CRR à Sion et d’une autre clinique de réadaptation à Bellikon, en Argovie, la Suva a lancé une réorganisation de la gouvernance de ses cliniques. Elle souhaite ainsi renforcer davantage son positionnement sur le marché de la réadaptation.

Une première étape dans cette évolution de la gouvernance des cliniques sera la prise de fonction le 1er juillet prochain de Gianni Roberto Rossi, déjà patron à Bellikon, en tant que CEO commun pour les deux cliniques.

CH/c
Thèmes liés à l'article
RéadaptationCliniqueSUVA
Catégories
Les articles les plus lus