Ignazio Cassis veut renforcer encore la Genève internationale

Les ambassadeurs internationaux lors de la réception dans la salle du Conseil national à Berne. ©KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Diplomatie
Keystone-ATS
Keystone-ATS

"Nous vivons une transition vers une nouvelle ère", qui apporte des opportunités et des risques, a déclaré Ignazio Cassis lors du message de Nouvel-An du président de la Confédération au corps diplomatique. Il a relevé l'importance de la Genève internationale.

Devant les ambassadeurs et ambassadrices de nombreux pays réunis au Parlement à Berne, le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a rompu une lance en faveur de l'Organisation des nations unies (ONU), selon le discours écrit de ses voeux publié mercredi.

Avec le slogan "un plus pour la paix", la Suisse envoie un signal dans le cadre de sa candidature au Conseil de sécurité de l’ONU, a dit M. Cassis. Vingt ans après son adhésion à l'organisation, elle est "prête à rejoindre cette enceinte privilégiée pour y poursuivre son engagement de longue date en faveur de la paix et de la sécurité".

Vives tensions

Concernant le Covid-19, le chef du DFAE a estimé qu'il fallait faire preuve d'"une patience dont notre époque fébrile n’a plus l’habitude". Il a ajouté: "L’histoire de l’humanité ne nous enseigne-t-elle pas que toute pandémie est vouée à prendre fin un jour ou l'autre?".

La pandémie, a souligné M. Cassis, a frappé le monde au moment où celui-ci était déjà soumis à de fortes pressions géopolitiques. La révolution liée aux nouvelles technologies bat son plein. "Personne ne sait exactement où elle nous amènera. Nous vivons ainsi une transition vers une nouvelle ère."

Le climat politique se durcit. Mais l'optimisme n'est pas interdit: "J’ai la conviction que nous avons bien davantage en commun que nous ne le croyons parfois et que nous trouverons ensemble les moyens d’exploiter pour le bien de tous le potentiel des technologies nouvelles", a plaidé M. Cassis.

Ce dernier a encore exprimé sa volonté de "renforcer la position de la Genève internationale et de faire de celle-ci un centre mondial d'innovation et de compétences en matière de progrès technologique et scientifique".

ATS
Catégories
Les articles les plus lus