Holcim met en vente ses activités en Russie

Le géant zougois des matériaux de construction dispose pour l'heure de trois usines en Russie. (archive) ©KEYSTONE/EPA/MAXIM SHIPENKOV
Ciment
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le géant du ciment et autres matériaux de construction Holcim a finalement décidé "d'entamer le processus de retrait du marché russe". Mi-mars, il assurait maintenir ses activités sur place.

Ce désinvestissement fait suite à la suspension des investissements en capitaux en Russie annoncée le 11 mars, après l'invasion de l'Ukraine par les forces armées russes. La multinationale zougoise exploite trois cimenteries et emploie environ 1000 personnes sur place.

Holcim explique vouloir opérer "de la manière la plus responsable possible", "conformément aux valeurs de l'entreprise", selon un communiqué publié mardi. Un porte-parole contacté par AWP a expliqué qu'il était prématuré d'évaluer les correctifs de valeurs en Russie.

Dans son communiqué, qui ne nomme pas la guerre en cours, Holcim dit exprimer sa "profonde inquiétude face à la tragique souffrance humaine" dans la région. Le groupe expliquait à la mi-mars maintenir ses activités en Russie pour continuer "à approvisionner les communautés et les populations locales en matériaux de construction essentiels". Les ventes dans le pays représentent moins de 1% du chiffre d'affaire global du groupe.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
Trick MeKELIS