Grippe aviaire : les détenteurs doivent bloquer l'accès des enclos aux oiseaux sauvages

Poules
Grippe aviaire
Nathalie Terrettaz
Journaliste RP

Suite à la détection d’un foyer d’infection dans une exploitation du canton de Zurich, l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires ordonne des mesures préventives pour bloquer l'accès des oiseaux sauvages. L'enregistrement des volailles est également obligatoire.

Suite à l’augmentation des cas de grippe aviaire chez les oiseaux sauvages en Europe, ainsi que la découverte d'un foyer dans le canton de Zurich, l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) a ordonné la délimitation d’une zone de contrôle sur tout le pays, afin de prévenir une propagation du virus aux volailles domestiques.

Pas d'oiseaux sauvages

A compter de lundi et au moins jusqu'au 15 février, les détenteurs de volailles, même les amateurs, pourront les laisser sortir uniquement dans des zones à l'abri des oiseaux sauvages. Les poules devront être séparées des oies et des canards. Tous les détenteurs de volaille doivent donc prendre des mesures pour rendre inaccessibles aux oiseaux sauvages les lieux de détention et les aires de sortie destinés aux animaux domestiques.
Si la protection de ces lieux n'est pas possible, la volaille doit être confinée dans des locaux clos ou dans des systèmes de stabulation pourvus de cloisons latérales et d’un toit étanche. L'objectif est d’éviter toute contamination aux volailles domestiques.
Le non-respect de ces mesures pourra être dénoncé à l’Office du vétérinaire cantonal.
Par ailleurs, les détenteurs de volailles sont tenus d’annoncer à un vétérinaire d’éventuels symptômes observés dans leur cheptel (diminution de l’appétit, ou des performances de ponte), indique le canton dans un communiqué.
Enfin, par mesure de précaution, les personnes qui trouvent des cadavres d’oiseaux sauvages sont invitées à ne pas les toucher et à informer les garde-chasse.

Enregistrement des détenteurs

Si une exploitation devait être touchée par la grippe aviaire, il est essentiel de pouvoir mettre en place des mesures renforcées dans les exploitations voisines. Pour que cette mesure soit efficace, il est nécessaire que tout détenteur soit enregistré. Depuis 2010, toute détention de volailles (y compris à titre de loisir) doit obligatoirement être annoncée au canton.
Afin de faciliter et de simplifier ce recensement obligatoire pour les détenteurs non professionnels de volaille, l’Etat du Valais met à disposition un système d’enregistrement informatisé. Cet outil permet aux détenteurs d’un petit nombre d’animaux d’annoncer directement en ligne leur activité en scannant un QR code ou via l’url https://geo.vs.ch/volaille. Les données doivent être tenues à jour par le détenteur.
Ce système s’adresse aux détenteurs de volailles non soumis à l’enregistrement dans la BDTA des espèces suivantes : poules, dindes, pintades, perdrix, faisans, cailles, canards, oies, autruches et cygnes.

Après leur enregistrement, ces détenteurs peuvent ainsi être rapidement informés par voie électronique en cas d’évolution de la situation.

NT/c
Thèmes liés à l'article
Grippe aviaireVolaillesCanton du Valais
Catégories