Greta Thunberg et 600 jeunes traînent la Suède en justice

Greta Thunberg figure parmi les auteurs de l'initiative. ©KEYSTONE/AP TT News Agency/JONAS EKSTRöMER/TT
Climat
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Plus de 600 jeunes, dont la militante pour le climat Greta Thunberg, ont assigné vendredi l'Etat suédois. Cela pour ses mesures jugées insuffisantes face aux questions climatiques, une première dans le royaume scandinave.

"Aucun processus juridique pour le climat de cette envergure n'a jamais été mené devant le système juridique suédois", a affirmé Ida Edling, membre du comité Aurora, le mouvement initiateur de la plainte.

La plainte, symboliquement remise lors d'une manifestation dans la capitale suédoise, a déjà été envoyée numériquement vendredi à un tribunal de Stockholm, a précisé le comité.

La plainte est préparée depuis près de deux ans, mais intervient au moment où le nouveau gouvernement de droite en Suède fait l'objet de vives critiques sur son manque d'ambition climatique.

Suède déjà assignée devant la CEDH

Si l'initiative est une première devant la justice suédoise, la Suède avait déjà été assignée avec 32 autres pays devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) par six jeunes Portugais en 2020, là aussi pour attaquer son manque d'action supposé contre le réchauffement climatique.

"Si nous gagnons, il y aura donc un jugement selon lequel l'Etat suédois est obligé de faire sa part dans le cadre des mesures mondiales nécessaires pour maintenir l'objectif des 1,5 degrés", a expliqué Ida Edling.

Précédents

Ces dernières années, de plus en plus d'organisations et de citoyens se tournent vers la justice pour dénoncer ce qu'ils considèrent comme de l'inaction des gouvernements en matière climatique.

Dans une affaire devenue emblématique, la Cour suprême des Pays-Bas avait ainsi ordonné en décembre 2019 au gouvernement de réduire ses émissions de gaz à effet de serre d'au moins 25% d'ici fin 2020.

En France une affaire similaire, "l'Affaire du siècle", avait porté plus de deux millions de citoyens pour faire reconnaître la défaillance de l'Etat dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Dans un rapport publié mardi, l'Institut météologique et hydrologique suédois (SMHI) a souligné que la température moyenne du pays avait augmenté de près de deux degrés depuis la fin du XIXe siècle, deux fois plus vite que la moyenne mondiale.

La couverture neigeuse dure déjà deux semaines de moins, avec une hausse des précipitations dans le pays scandinave.

ATS