Granit Xhaka: «Nous sommes prêts à écrire l'histoire!»

Granit Xhaka ©Keystone-ATS
Football
Keystone-ATS
Keystone-ATS

«Réussir notre entame pour pouvoir écrire l'histoire lors de cette Coupe du monde: tel est notre mot d'ordre!» Granit Xhaka tombe le masque. Le capitaine ne fixe aucune limite pour l'équipe de Suisse à la veille du match face au Cameroun.

«Je ne sais si cette équipe de Suisse est la plus forte de l'histoire. Le prétendre serait irrespectueux pour les joueurs et le staff qui composaient celles du passé. Mais aujourd'hui, nous avons une équipe différente, plus jeune, armée sans doute de davantage de certitudes dans le jeu.» A la veille de rencontrer le Cameroun, Granit Xhaka n'a pas peur de tenir un discours très ambitieux. Convaincu dans son for intérieur que les faits lui donneront raison.

Le demi d'Arsenal commande toutefois de ne pas sous-estimer le Cameroun. «Cette formation s'appuie sur des joueurs de valeur qui évoluent dans des grands clubs», remarque le Bâlois. «Mais nous avons eu le temps de bien nous préparer. Nous sommes prêts à écrire l'histoire!»

Sommer et Shaqiri seront titulaires

Granit Xhaka dirigera une équipe qui s'articulera en 4-3-3 avec Yann Sommer dans les buts et Xherdan Shaqiri sur flanc droit de l'attaque. Murat Yakin a précisé que Yann Sommer était «en pleine forme». Quant à la titularisation de Xherdan Shaqiri, elle ne faisait aucun doute dans l'esprit du sélectionneur. «Xherdan n'a cessé de monter en puissance depuis dix jours. Il est parfaitement affûté», précise le Bâlois.

«Nous avons pris le temps d'analyser le jeu du Cameroun. Je crois que nous savons tout de cette équipe.» Murat Yakin

Murat Yakin a, bien sûr, tiré des premiers enseignements de cette Coupe du monde. «Les matches sont intenses. Les équipes ne calculent pas, dit-il. On voit aussi que tout est possible. Personne ne pouvait prévoir la défaite de l'Argentine face à l'Arabie Saoudite. On dit que notre groupe est le plus relevé. Je ne le pense pas. Parler de groupe de la mort ou de groupe facile n'a plus vraiment de sens.» Il estime que le job a été fait avant ce match. «Je dois remercier mon staff. Nous avons pris le temps d'analyser le jeu du Cameroun. Je crois que nous savons tout de cette équipe», conclut-il.

ATS
Thèmes liés à l'article
FootballCoupe du MondeGranit Xhaka
Catégories