Grand Prix suisse de design pour S. Bartsch, V. Huber et B. Streuli

RuPaul, Billy Beyond et Susanne Bartsch au Club Copa à New York en 1990. ©Susanne Bartsch/OFC
Design
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Susanne Bartsch, icône de mode, Verena Huber, architecte d’intérieur et Beat Streuli, photographe, reçoivent le Grand Prix suisse de design 2022. Décerné par l'Office fédéral de la culture (OFC), ce prix est doté de 40'000 francs pour chacun.

La Zurichoise Susanne Bartsch, 60 ans, a acquis une notoriété internationale en 1989 lorsqu’elle a organisé pour la première fois son Love Ball - un événement caritatif pour la recherche sur le sida, écrit l'OFC dans un communiqué mardi. Grâce à ses tenues excentriques, à ses maquillages expressifs et à son style unique, elle est devenue une icône de mode et une muse pour d’innombrables créateurs de mode.

Un documentaire sur Netflix

Netflix lui a consacré un documentaire en 2017. Joy Ahoulou, expert en mode de la Commission fédérale de design, qualifie cette pionnière des droits de la communauté LGBTQI et de la reconnaissance des personnes vivant avec le VIH/sida de "brillante œuvre d’art totale" et d’"icône du style". Susanne Bartsch vit et travaille à New York.

Après la mode, l'architecture: la Bâloise Verena Huber, 84 ans, s’est intéressée de près aux questions d’habitat et d’aménagement des lieux de vie en tant qu’architecte d’intérieur, chercheuse, auteure et enseignante. À ses premiers travaux personnels dans les années 1970 ont succédé des commandes plus importantes ayant pour objets restaurants, bateaux, bibliothèques ou l’aménagement intérieur de la tour du personnel soignant de l’hôpital universitaire de Zurich, construite par Jakob Zweifel.

Architecture d’intérieur

Parallèlement, elle a beaucoup écrit sur les potentialités et les limites de l’architecture d’intérieur. Avec onze autres architectes d’intérieur, elle a fondé en été 2021 les Archives d’architecture intérieure Suisse (AI-S).

Tout au long de sa carrière, Verena Huber s’est tenue à l’écart "d’une esthétique vide de sens et d’une conformité à tous égards", selon Jörg Boner, président de la Commission fédérale de design. Verena Huber vit et travaille à Zurich.

Art du portrait de rue

Vient ensuite la photographie avec Beat Streuli, 65 ans. Ses travaux ont été exposés pour la première fois en 1986 au Kunsthaus d’Aarau. Grâce à des bourses lui permettant d’être en résidence dans les ateliers de la Cité des Arts et de la Fondation Cartier à Paris ainsi qu’à l’Istituto Svizzero à Rome, il a pu effectuer de longs séjours dans ces deux capitales.

De nombreuses expositions ont suivi dans des galeries et des musées en Suisse et à l’étranger. En 2019, il a publié Fabric of Reality, l’un de ses ouvrages les plus complets à ce jour. Pour Tatyana Franck, membre de la Commission fédérale de design jusqu’en 2021, Beat Streuli est l’un des principaux représentants de l’art du portrait de rue.

Beat Streuli vit et travaille à Wädenswil (ZH) et à Bruxelles. Né à Altdorf (UR), il a fréquenté des écoles d’art à Zurich et à Bâle, avant d’être étudiant invité de la Hochschule der Künste de Berlin, où il a passé la majeure partie des années 1980.

Exposition Swiss Design Awards

Les travaux des lauréates et du lauréat de cette année seront présentés lors de l’exposition Swiss Design Awards, qui se tiendra parallèlement à Art Basel et Design Miami/Bâle. L’entrée est libre.

L’exposition, dans le cadre de laquelle les Grands Prix de design suisse 2022 seront remis le 14 juin, a été en grande partie conçue par les lauréats des Swiss Design Awards. En outre, une publication complète sur le Grand Prix suisse de design 2022 paraîtra à cette occasion, aux éditions Scheidegger et Spiess.

Depuis 2007, le Grand Prix suisse de design récompense des designers d’envergure nationale et internationale. L'OFC le décerne sur recommandation de la Commission fédérale de design.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
WantedONEREPUBLIC