Grand Conseil: le débat sur les protections hygiéniques gratuites à l'école est lancé

Le postulat souhaite "garantir à toutes les femmes l'accès à ces produits d'hygiène de base et travailler dès le plus jeune âge à briser le tabou" ©KEYSTONE/DPA/FEDERICO GAMBARINI
Grand Conseil
Oriane Binggeli
Journaliste RP

Le Grand Conseil a accepté ce mardi un postulat qui souhaite mettre à disposition des protections hygiéniques en libre-service dans les écoles et établissements du canton.

Le Valais va "étudier la possibilité de mettre sur pied un projet de mise à disposition, en libre-service, de protections hygiéniques dans les établissements de formation et d'instruction publics du canton". Le Grand Conseil a accepté mardi un postulat allant dans ce sens.

Le texte, co-signé par la socialiste Anne-Laure Secco, la Verte Daria Moulin, les PDC Fabien Schafeitel et Marie-Claude Schöpfer-Pfaffen, a été soutenu par 66 voix contre 49 et 4 abstentions. Il souhaite "garantir à toutes les femmes l'accès à ces produits d'hygiène de base et travailler dès le plus jeune âge à briser le tabou" qui entoure les règles.

Les postulants estiment à 5000 francs le coût des protections hygiéniques sur l'ensemble de la vie d'une femme.

ATS
Thèmes liés à l'article
Grand ConseilFemmes
Catégories
Les articles les plus lus