Giovanni Sio: «J'ai toujours su que je reviendrais un jour au FC Sion»

Giovanni Sio ©FC Sion
FC Sion
Justin Grept
Responsable des sports

De retour au FC Sion, Giovanni Sio espère amener son expérience au vestiaire valaisan. Convaincu de la qualité de l'effectif, il est confiant pour la suite de la saison.

En football, Giovanni Sio a été officiellement présenté comme joueur du FC Sion ce jeudi. L’attaquant franco-ivoirien effectue son retour sous la tunique sédunoise, après l’avoir portée entre 2009 et 2012. Une période durant laquelle il a gagné une coupe de Suisse, marquant même un but en finale face à Xamax. Un fait d’arme que les fans du club rappellent très souvent à Giovanni Sio. Ce qui ne le dérange pas. «Au contraire ! Si aujourd’hui on me reparle de ça, c’est parce que ça les a marqués aussi. C’est plaisant de voir qu’ils ont gardé un bon souvenir de mon premier passage. J’ai ensuite joué dans d’autres clubs, mais je savais que j’allais revenir un jour au FC Sion. C’est là où tout a commencé. J’essaye de redonner ce que j’ai reçu ici. J’ai plusieurs fois failli revenir, ça ne s’était pas fait. Mais comme j’ai dit, je savais que j’allais revenir tôt ou tard.»

«J’ai fait un sacrifice financier pour revenir à Sion et retrouver un environnement où j’allais prendre du plaisir.» Giovanni Sio

C’est désormais chose faite. Avec un contrat portant jusqu’à 2023. Avant de le signer, Giovanni Sio était en Valais depuis plusieurs semaines, afin de s’entretenir physiquement. Il était sans club depuis cet été et la fin de son aventure dans le championnat turc. Au moment de s’engager avec le FC Sion, Giovanni Sio a fait le choix du cœur. «Je ne voulais pas renouveler mon contrat en Turquie. J’avais envie de voir ailleurs. Après, c’est vrai que je faisais partie des gros salaires. Est-ce qu’un club pouvait le payer ? Non. Donc j’ai fait un sacrifice pour revenir et retrouver un environnement où j’allais prendre du plaisir. Je n’ai pas hésité. J’ai eu des propositions en Ligue 2 française ou en Inde. Mais j’en avais marre de partir loin et être séparé de ma famille, de mes enfants. A Sion, j’adhère complètement au projet, je sais que je vais m’y sentir bien.»

Un groupe «jeune mais qualitatif»

Aujourd’hui âgé de 32 ans, l’attaquant sait ce qu’il peut apporter à l’effectif sédunois. Passé notamment par Bâle, le Stade Rennais et donc la Turquie, il a de l’expérience à revendre. Dans un vestiaire qui en a besoin. «Le groupe est vivant. Jeune également. Mais avec beaucoup de qualité. Depuis le début de la saison, les matches se jouent sur des détails. Contre Bâle, on perd sur une action individuelle. Contre Zurich, on encaisse sur une belle action, certes. Mais on domine les Zurichois et on rate pas mal d’occasions. A aucun moment je n’ai vu un FC Sion en grande difficulté. Gagner un match nous redonnera confiance et ensuite, tout ira pour le mieux.»

Qualifié pour affronter St-Gall

Et pourquoi pas dès samedi et la réception de St-Gall à Tourbillon. Une rencontre pour laquelle Giovanni Sio est qualifié. Si son état de forme actuel ne lui permet pas de prétendre à une place de titulaire, il pourrait faire son apparition en cours de match. Sion-St-Gall, une rencontre à suivre en direct sur Rhône FM, samedi dès 20h30.

Des retrouvailles dans le vestiaire
Giovanni Sio a évolué au FC Sion entre juillet 2009 et janvier 2012. Il retrouve aujourd'hui des têtes connues dans l'effectif valaisan. L’attaquant franco-ivoirien pourrait déjà retrouver les terrains ce samedi.
«Durant ma carrière, Gelson a toujours été de bon conseil», explique Giovanni Sio
JG/HDC
Thèmes liés à l'article
FoobtallFC SionGiovanni Sio
Catégories
Dossier FC Sion