Fribourg domine Genève grâce à un tiers médian de feu

La championne olympique de Freestyle Mathilde Gremaud a donné le coup d'envoie de Fribourg-Gottéron - Genève-Servette. ©Keystone/ANTHONY ANEX
Hockey sur gl..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Longtemps barré par Gauthier Descloux, Fribourg a finalement trouvé la faille pour battre Genève-Servette. Dans leur antre, les Dragons se sont imposés 5-3.

C'est l'histoire d'un barrage qui a cédé d'un coup. Ou plutôt à la suite de quatre coups portés par des Dragons soudainement en réussite. Un festival de 163 secondes au cours desquelles Fribourg a inscrit quatre buts. Menés depuis la 6e et un but plutôt chanceux de Tyler Moy, les Dragons ont pris le temps d'ourdir leur vengeance.

Ils ont tout d'abord attendu que Henrik Tömmernes sorte pour quatre minutes. Fribourg a alors pu percer le blindage de Descloux (36e) grâce à un tir insidieux de Raphael Diaz.

S'en est suivi un festival des hommes de Christian Dubé qui ont réussi absolument tout ce qu'ils ont entrepris pour faire passer le score de 0-1 à 4-1 en 2'43! Walser au sortir d'une superbe triangulation, puis Desharanais avec un petit pont sur un défenseur genevois en prime et enfin Rossi ont coupé les ailes des Aigles. Etonnant au passage que Jan Cadieux n'ait pas jugé bon d'utiliser son temps mort après le troisième but fribourgeois. Sans doute que la relative proximité de la deuxième pause l'a poussé à ne pas le gâcher.

Le retour inattendu du GSHC

Lorsqu'à la 48e, Dave Sutter a joué au Christ en distribuant quelques pains à Marco Maurer, on n'imaginait pas les Aigles capables de contester la victoire à Gottéron. Et pourtant. Le power-play qui a suivi a permis à Noah Rod de réduire la marque (50e). Trois minutes plus tard, c'est Tanner Richard qui a pu déjouer Berra et redonner espoir à ses couleurs. Un espoir encore plus vif lorsqu'à la 54e, les Genevois ont bénéficié d'un 5 contre 3 pendant deux minutes après une faute d'Haussener et un engagement incorrect dans la foulée.

Mais Fribourg a su resserrer les lignes au meilleur moment. Et en dépit de ces quelques minutes un peu folles en fin de rencontre, le leader a parfaitement mérité sa victoire. Le 5-3 de Desharnais en power-play à la 60e fut le point d'exclamation à une soirée très plaisante dans une patinoire à guichets fermés.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus