Fribourg battu bêtement, Genève se ressaisit

Lausanne est retombé dans ses travers contre Rapperswil ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Hockey sur gl..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Alors qu'il avait tout pour bien faire, Fribourg-Gottéron s'est fait battre 5-4 ap par Zoug. Mais avec le point marqué les Dragons reprennent la tête de National League.

Inscrire le 4-3 à la 57e et finalement perdre 5-4 ap, ce n'est pas simple. Même lorsque le vainqueur s'appelle Zoug, le champion en titre. Parce que Dan Tangnes a sorti son gardien et que Fribourg a eu l'occasion de se mettre à l'abri. Mais le joueur fribourgeois n'a pas passé la ligne rouge avant d'expédier le puck et en ratant a causé un dégagement interdit coupable. Parce que oui, Kovar a pu égaliser dans la foulée. Et que Lander a donné la victoire aux siens dans le temps supplémentaire (61e).

Dommage pour les hommes de Christian Dubé, parce qu'ils ont été bons dans les deux premiers tiers. Ce fut plus difficile en fin de match lorsque Zoug a poussé mais Schmid avait réussi à redonner cette si importante longueur d'avance à la 57e...

Plus tôt, Raphael Diaz s'était rappelé au bon souvenir de ses anciens coéquipiers en montrant pourquoi il est toujours une valeur sûre malgré ses 35 ans. On sait que le Zougois possède un tir flottant extrêmement ennuyeux à négocier pour les gardiens, mais il est aussi capable de frapper le puck avec une certaine violence. Sur le 2-0, c'est une déviation de Brodin qui l'a privé de son deuxième goal de la saison, mais ce dernier est tombé à la 33e d'un lancer précis que Genoni n'a pu contrer. Seulement au final, cela ne rapporte pas plus qu'un point.

Bienne coule à Davos

Si Fribourg est leader, c'est parce que Bienne a reçu une correction dans les Grisons (8-0). Leader l'espace de 24 heures, Bienne n'a pas étrenné son titre de la meilleure des façons. Il faut dire que les déplacements à Davos peuvent réserver des surprises. Celui-ci sera immanquablement classé dans la catégorie "mauvais". Après 25 minutes de jeu, les Grisons ont en effet pris quatre longueurs d'avance. Le mauvais souvenir s'est changé en cauchemar lors d'un dernier tiers perdu 4-0.

Après son exploit de la veille face à Zurich, on se demandait si Ajoie allait tenir le choc à Ambri. Les Jurassiens sont repartis avec un point et une défaite 3-2 ap. Au-delà du point, Gary Sheehan pourra se réjouir du doublé de Maxime Fortier et de la nouvelle grande performance de son gardien Tim Wolf avec ses 37 parades.

Du mieux à Genève, Lausanne rechute

On avait vu un Genève mal payé jeudi soir aux Vernets. Les Grenat n'avaient pas envie de subir une deuxième frustration avec ce déplacement à Lugano. Surtout face à l'ancien boss de la maison GSHC. Est-ce la perspective d'affronter McSorley qui a dopé la confiance des Aigles, vainqueurs 4-1? Peut-être. Toujours est-il que les Genevois, arrivés la veille au Tessin, ont pris leurs responsabilités. Et pour une fois, même si le premier but à la 3e est tombé de la canne de Filppula, les joueurs suisses ont enfin soutenu les importés.

Simon Le Coultre, passeur sur deux réussites servettiennes, s'est montré sous son meilleur jour. Même constat pour un Joël Vermin plus concerné et surtout des buts des lignes "du fond". Le 3-0 a vu Arnaud Riat dévier un lancer de Le Coultre et ce genre d'apport change drastiquement la donne.

A Lausanne, c'est un peu toujours la même rengaine, dès que l'on croit que l'équipe est sur le bon chemin, elle parvient à se mettre des embûches sur son passage. En recevant Rapperswil, les Lions avaient presque le devoir de faire trois points. Ils ont été dominés 5-2 par Cervenka et sa bande.

John Fust avait décidé de sortir Phil Varone et de remettre Martin Gernat en défense mais cela n'a pas apporté l'effet escompté. Les Vaudois ont aussi pris trop de pénalités stupides alors qu'ils étaient plutôt disciplinés jusqu'à maintenant. Dommage pour les Lausannois qui subissent un coup d'arrêt frustrant avant de recevoir le leader Fribourg mardi soir.

ATS
Catégories