Franz Ruppen se débarrasse-t-il des dossiers impopulaires ? Le ministre UDC s'en défend

Franz Ruppen, conseiller d'Etat valaisan (SVPO) ©Keystone-ats
Politique
Didier Morard
Journaliste

L'UDC est de retour aux affaires depuis près d'un an. Le 28 mars 2021, le parti agrarien faisait son grand retour au Conseil d'Etat, quatre ans après l'éviction d'Oskar Freysinger.

Le Haut-Valaisan Franz Ruppen reprenait ainsi le département laissé vacant par Jacques Melly, celui de la mobilité, du territoire et de l'environnement (DMTE). Mais depuis son arrivée à l'Exécutif cantonal et au sein de ce département considéré comme mammouth, le ministre UDC a refilé plusieurs dossiers sensibles à ses collègues. En début de législature, le Service de la chasse, de la pêche et de la faune a été transféré de son département vers celui de Frédéric Favre. Autre sujet ô combien épineux : le plan climat. Ce dernier ne sera par traité par Franz Ruppen mais par Roberto Schmidt, en charge des finances et de l'énergie. " Je ne l'ai pas donné à Roberto Schmidt. Il y a plusieurs délégations au Conseil d'Etat composées par trois membres. Là, il y a eu une délégation à l'énergie et à la durabilité, qui est présidée par Roberto Schmidt. Il y a Mathias Reynard et moi dans cette délégation. Et c'est cette délégation qui travaille sur le plan climat", se défend Franz Ruppen.

"UDC-compatible ou pas, à l'exécutif on a un autre rôle."Franz Ruppen, conseiller d'Etat (SVPO)

Mais cette loi climat est un gouffre à ennuis pour le porteur du dossier. Roberto Schmidt subit d'ailleurs déjà la fronde du SVPO – l'UDC du Haut-Valais. Le parti de Franz Ruppen se montre très critique vis-à-vis de ce plan climat. "Ce n'est pas une critique envers Roberto Schmidt mais une critique sur la loi", selon Franz Ruppen qui se défend d'avoir voulu se débarrasser d'un plan climat, jugé UDC-incompatible. " UDC-compatible ou pas, à l'exécutif on a un autre rôle. J'ai chez moi le dossier Rhône 3 qui est critiqué par mon parti. Maintenant ça été décidé comme ça : la loi climat est chez Roberto Schmidt. Et comme toutes les lois, cette loi doit passer par le Grand Conseil. A la fin, c'est le Grand Conseil qui décidera", explique l'ancien président de Naters.

Le plan climat, un sujet UDC-incompatible ?

L'arroseur arrosé

Franz Ruppen ne portera donc pas le dossier du plan climat au nom du Conseil d'Etat. Il va pourtant pouvoir pleinement bénéficier des retombées de cette loi. En effet, ce texte devrait permettre de financer les mesures de protection contre les dangers naturels – un dossier en main de Franz Ruppen. " Il y a deux services qui vont en profiter : les dangers naturels et l'agriculture. Pour les dangers naturels, j'ai fait la première grande réorganisation. J'ai pris la section des dangers naturels qui était dans le Service des forêts, des cours d'eau et des paysages pour la mettre avec Rhône 3", argumente Franz Ruppen.

La stratégie eau part à vau-l'eau
Le plan climat pourrait bien ne pas être le dernier dossier à quitter le département de Franz Ruppen. Selon des informations obtenues par Rhône FM, la stratégie eau de l'Etat du Valais devrait aussi passer du département de Franz Ruppen vers celui de Roberto Schmidt. " On est en cours de discussion sur ce dossier pour donner plus de poids. Est-ce que ça reste chez moi ? Est-ce que ça va dans le département de Roberto Schmidt ? Parce que l'eau a plusieurs fonctions, c'est l'approvisionnement d'eau potable, c'est l'énergie, tout ce qui est crue du Rhône. On est en discussion", conclut Franz Ruppen.
La stratégie eau pourrait quitter le DMTE
DM

Podcasts liés:

Franz Ruppen délaisse-t-il les sujets "UDC incompatibles"?
Thèmes liés à l'article
Franz RuppenSVPOUDCUDCVrClimat
Catégories
Les articles les plus lus