Foie gras : vers un match Suisse alémanique - Suisse romande

foie gras
Gastronomie
Fabrice Germanier
Directeur de la rédaction

Une nouvelle source de clivage entre Suisse alémanique et Suisse romande : le foie gras. Une initiative demande son interdiction. GastroValais vent debout contre une démarche jugée incompréhensible.

Le foie gras pourrait bien disparaître des assiettes suisses. En février dernier, le Conseil National avait déjà adopté une motion réclamant l'interdiction de son importation. Aujourd'hui, la pression monte encore d'un cran avec le lancement d'une initiative populaire qui veut "mettre fin à l'hypocrisie".

Luc Fournier, porte-parole du comité d'initiative

En Suisse romande, les réactions sont déjà vives. Il faut dire qu'un véritable fossé culturel et culinaire sépare francophones et alémaniques. GastroValais, par exemple, juge que cette initiative sur l'interdiction du foie gras va beaucoup trop loin.

André Roduit, président de GastroValais

On se dirige donc vers un bras de fer entre Alémaniques, pour la majorité desquels le gavage des canards et des oies n'est pas admissible, et Romands.

André Roduit

La menace devient donc très réel, les Alémaniques étant bien plus nombreux que les Romands. Alors quelles conséquences pourrait avoir une interdiction ?
A Chamoson, l'Ariégeois Joseph Lalue est le gérant et le chef du restaurant "Chez Madame" depuis 21 ans. Chaque année, il apprête en moyenne deux tonnes de foie gras du sud-ouest, 80% de sa carte lui étant dédiés.

Joseph Lalue

Le comité d'initiative pour l'interdiction d'importation du foie gras dispose de 18 mois, jusqu'au 28 décembre 2023, pour réunir les 100 mille signatures nécessaires. Le Conseil fédéral a déjà déclaré être opposé à cette mesure, lui préférant une déclaration obligatoire pour les produits étrangers élaborés selon des méthodes proscrites en Suisse. La production de foie gras est en effet interdite dans le pays depuis 1978 déjà.

FG
Thèmes liés à l'article
foie grasGastrovalaisInitiative