Fausse couche à Brigue lors d'un renvoi: une requérante syrienne demande une indemnisation

Tribunal - image d'illustration ©Keystone-ats
Justice
Oriane Binggeli
Journaliste RP

Après une fausse couche lors de son renvoi, une requérante d'asile syrienne exige une indemnisation à la Confédération. Les faits s'étaient déroulés en 2014 dans le Haut-Valais.

Une requérante d'asile syrienne, qui avait fait une fausse couche lors de son renvoi vers l'Italie en 2014, réclame des dommages-intérêts à la Confédération. Le Tribunal administratif fédéral traitera sa demande le 3 février prochain en audience publique.

Passage par Brigue

Les faits s'étaient déroulés en Valais. Au total, 36 personnes avaient été ramenées à Brigue où elles devaient attendre un train pour l'Italie. Dans les locaux des gardes-frontières, la recourante s'était plainte de douleurs aigües, mais les fonctionnaires avaient refusé toute assistance médicale. A l'arrivée, elle avait été admise à l'hôpital où la fausse couche avait été constatée.

La requérante estime que les troubles psychiques dont elle souffre aujourd'hui sont une conséquence de la lésion corporelle qu'elle a subie dans un contexte traumatisant. Le Département fédéral des finances (DFF) a rejeté en janvier 2021 cette demande.

ATS/OB
Thèmes liés à l'article
Justice
Catégories