Faire des tests dans les écoles serait judicieux (épidémiologiste)

17 des 26 cantons se sont opposés aux tests répétitifs dans les écoles (archives). ©KEYSTONE/GAETAN BALLY
Coronavirus
Keystone-ATS
Keystone-ATS

L'épidémiologiste Susi Kriemler prône l'instauration de tests réguliers de dépistage du coronavirus dans les écoles. Elle rappelle que les enfants propagent aussi le virus.

"Une telle obligation complèterait judicieusement les mesures mises en place, comme le port du masque, les règles d'hygiène et de distance ainsi que l'aération régulière", déclare Mme Kriemler dans un entretien diffusé samedi par les journaux alémaniques du groupe de presse Tamedia.

Deux enfants sur trois atteints du Covid-19 ne présentent aucun symptôme, explique la professeure à l'université de Zurich. "Ils propagent donc le virus sans s'en rendre compte". Des tests réguliers permettraient de repérer plus rapidement ces enfants et d'endiguer la maladie dans les écoles, ajoute-t-elle.

Covid long

Même s'il faut attendre pendant plusieurs jours les résultats des laboratoires surchargés, cela reste préférable à ne rien faire, poursuit Kriemler. Pour les enfants qui fréquentent des écoles sans tests répétitifs, "le risque est certainement plus élevé en cette période de très grand nombre de cas" de contracter le Covid-19.

Plus le nombre d'enfants contaminés reste faible, plus le nombre de cas de Covid long est faible, note l'épidémiologiste. L'étude "Ciao Corona" a chiffré à 2% le taux d'enfants infectés atteint de Covid long, ajoute-t-elle. Les moins de douze ans ne sont pas éligibles au vaccin contre le Covid-19 en Suisse.

Le Conseil fédéral proposait de mettre sur pied des tests répétitifs dans les écoles, mais il a renoncé vendredi à obliger les cantons à le faire, 17 d'entre eux ayant rejeté la mesure lors de la consultation.

ATS