Enfants en détresse: la Chaîne du Bonheur récolte 4,2 millions

La journée de récolte de dons de la Chaîne du Bonheur était menée pour les enfants en détresse. ©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Chaîne du bon..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La Chaîne du Bonheur a récolté vendredi plus de 4,2 millions de francs dans le cadre de sa journée de solidarité pour les enfants en détresse. L'argent doit servir à financer des projets de protection et d'éducation des enfants en Suisse et à l'étranger.

L'action, lancée vendredi matin par le président de la Confédération Guy Parmelin sur les ondes de la radio publique alémanique SRF 1, a clôturé une semaine de solidarité menée à l'occasion du 75e anniversaire de l'organisation de collecte de dons. Elle s'est achevée à 23h00, affichant 4'212'494 francs, selon le site Internet de la Chaîne du Bonheur.

La collecte, organisée en collaboration avec la SRG SSR, profite aux enfants en détresse en Suisse et dans le monde. La Chaîne du Bonheur renoue ainsi avec la tradition d'aide aux enfants: la première collecte en 1946 était destinée aux enfants souffrant des conséquences de la Seconde Guerre mondiale.

"La Suisse a toujours été un pays de solidarité. Celle-ci est particulièrement importante dans la période actuelle. Il s'agit maintenant d'offrir un avenir sûr aux enfants en Suisse et dans le monde. L'éducation, en particulier, permet à la jeune génération de mener une vie meilleure et plus autonome", a déclaré le président de la Confédération en lançant la collecte.

Enfants en première ligne avec le Covid

La Chaîne du Bonheur a récolté des dons pour les enfants en détresse dans les centres de collecte de Zurich, Genève, Lugano et Coire, de 07h00 à 23h00. Les fonds serviront notamment à financer des projets de protection et d'éducation des enfants en Suisse et à l'étranger.

Aujourd'hui encore, des millions d'enfants et d'adolescents dans le monde ne vont pas à l'école, sont exploités ou subissent des violences, relève l'organisation. Avec les dons récoltés, elle finance à l'étranger des projets de ses 24 organisations partenaires suisses.

En Suisse aussi, la Chaîne du Bonheur concentre son aide sur les enfants souffrant de violence domestique: près de 50'000 en sont victimes chaque année. L'opération de solidarité vise aussi aux jeunes qui ont des difficultés à s'intégrer professionnellement et socialement.

Le baromètre de la solidarité de la Chaîne du Bonheur, réalisé en collaboration avec l'institut de recherche Sotomo, montre que la solidarité a été mise à l'épreuve au cours de la pandémie due au coronavirus.

Succès pour "Tout est possible"

En Suisse Romande, l'opération "Tout est possible", organisée du 11 au 17 décembre par la RTS, en partenariat avec les radios régionales (RRR), a effectué un véritable retour aux sources de la Chaîne du Bonheur en mettant en lien des organisations à but non lucratif ayant des besoins en matériel et/ou en bénévoles avec des personnes prêtes à y répondre.

Elle s'est achevée sur un "franc succès": 1673 personnes se sont mobilisées en Suisse romande autour de 55 projets, selon les organisateurs. Ces projets avaient été désignés par un jury composé de personnes de la société civile, de professionnels de la RTS et des RRR. Une plateforme a permis de savoir en temps réel quel projet avait besoin d'un soutien.

Les dons sont possibles en ligne sur www.bonheur.ch, sur le compte postal 10-15000-6, mention "Enfance2 ou par TWINT.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus
A la Une