En croissance, Romande Energie a pâti de son engagement dans Alpiq

Malgré un accroissement marqué des revenus l'an dernier, l'énergéticien morgien a vu sa rentabilité nette s'affaisser. (archive) ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Energie
Keystone-ATS
Keystone-ATS

L'énergéticien Romande Energie a connu une forte croissance l'année dernière, portée notamment par son activité de services. Le groupe morgien a toutefois subi une chute de moitié de son bénéfice net en raison de la participation indirecte dans Alpiq.

Le chiffre d'affaires s'est étoffé de 12% à 614,5 millions de francs, indique lundi Romande Energie. Cet indicateur est cependant ajusté d'une cession immobilière survenue en 2020. Avec cet effet, les recettes affichent une progression de 8%.

Les trois divisions ont toutes contribué à cette progression, dont Romande Energie Services. Les revenus de cette unité ont dépassé pour la première fois la barre de 100 millions de francs à 142 millions. La croissance enregistrée à l'échelle du groupe est aussi bien organique que soutenue par les acquisition réalisées en 2021, a précisé la société vaudoise.

Romande Energie affirme avoir maîtrisé ses charges, dans un contexte de recrutement intensif. L'énergéticien basé à Morges a embauché 153 nouveaux employés, portant l'effectif total à 1175 personnes à fin décembre. Malgré une nette augmentation de la marge brute (+9%), le résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) a "seulement" pris 1% à 132,6 millions de francs.

La hausse marquée des prix de l'énergie a rogné la rentabilité opérationnelle du groupe, qui a subi de surcroît des pertes sur ses installations hydroélectriques en octobre et novembre, selon le communiqué. Le résultat d'exploitation (Ebit) s'est ainsi étiolé de 9% à 53,3 millions de francs.

"Task force" sur l'Ukraine

Le bénéfice net a chuté de moitié à 34,8 millions de francs. Cette forte baisse est imputable à la participation dans Alpiq, détenue par le biais d'EOS Holding. Celle-ci a causé une perte de 13 millions, contre un gain de 11 millions en 2020.

Le conseil d'administration propose néanmoins le versement d'un dividende inchangé à 36 francs par action. L'assemblée générale du 24 mai aura le dernier mot.

Fin décembre, Romande Energie affichait des liquidités et équivalents à hauteur de 92 millions de francs. Le flux de trésorerie opérationnel a atteint 145 millions, à comparer aux 139 millions de l'exercice 2020.

Pour l'année en cours, la direction table sur un Ebit légèrement supérieur en rythme annuel, "en l'absence d'effets exceptionnels, d'une évolution défavorable des marchés de l'électricité et des conséquences difficilement prévisibles du conflit en Ukraine", note le communiqué. Romande Energie annonce la mise sur pied d'une "task force" qui planchera sur l'évolution de la guerre russo-ukrainienne.

Le groupe assure qu'il continuera à investir dans les énergies renouvelables, conformément à sa stratégie. Une levée de fonds est prévue dans les prochains mois.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus