En cas de pénurie, La Poste devra fermer certains centres

Le président du conseil d'administration de La Poste, Christian Levrat, ne pense pas qu'il soit possible de limiter l'activité de tri (archives). ©KEYSTONE/GAETAN BALLY
Energie
Keystone-ATS
Keystone-ATS

En cas de pénurie d'électricité, La Poste ne pourrait pas simplement réduire ses activités de triage dans ses centres de distribution. Il faudrait "arrêter complètement l'exploitation de certains sites", avertit Christian Levrat.

"Sur ce point, la politique a parfois de drôles d'idées", ajoute le président du conseil d'administration de La Poste dans une interview publiée jeudi par les journaux alémaniques du groupe Tamedia. Il juge toutefois qu'un arrêt est plutôt improbable. La situation énergétique s'est détendue ces dernières semaines.

Le Fribourgeois se dit confiant que La Poste puisse maintenir son offre de prestations durant les Fêtes. Elle a organisé du personnel et des tournées supplémentaires.

Selon lui, 2022 ne devrait toutefois pas être une année record, même si le volume des colis sera probablement très nettement supérieur au niveau d'avant la pandémie. Dans la nuit de lundi à mardi, le cap du million de paquets triés a été dépassé pour la première fois de l'année.

Même si La Poste est globalement solidement financée, les années 2022 et 2023 "seront difficiles pour nous - tout comme pour nombre de nos clients", souligne l'ancien président du Parti socialiste suisse. Qui ne voit pour le moment "pas de nécessité de prendre d'autres mesures" dans le cadre du scandale CarPostal.

ATS
Catégories
album_image
En ce moment
DominoJESSIE J