Elena Balzamo se voit décerner la bourse du Programme Gilbert Musy

Image par défaut ATS ©RFM
Traduction
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La spécialiste des littératures russe et scandinaves Elena Balzamo est la lauréate du Programme Gilbert Musy 2022. Invitée deux mois en Suisse, elle participe aux Journées littéraires de Soleure et va donner une master class à de jeunes traducteurs à l'UNIL.

La traduction occupe une belle place dans le programme des Journées littéraires de Soleure qui se tiennent du 27 au 29 mai. Elena Balzamo parlera du double métier d’autrice et de traductrice à la lumière de son dernier livre, "Le Périmètre élargi", qui sort tout juste de presse.

Enfant en URSS

Elena Balzamo, 66 ans, a grandi dans la Russie soviétique avant de quitter son pays pour épouser un Français, indique le Centre de traduction littéraire de l'UNIL dans un communiqué. Egalement critique littéraire au "Monde des Livres", elle a traduit de nombreux auteurs nordiques parmi lesquels le classique du romantisme suédois Carl Jonas Love Almqvist, mais aussi August Strindberg pour n'en citer que deux.

Elena Balzamo travaille actuellement à la retraduction intégrale du "Merveilleux voyage de Nils Holgersson et les oies sauvages", de Selma Lagerlöf: un classique du genre.

Elle ne se limite pas à la traduction et écrit également ses propres livres (Cinq histoires russes, 2015, Triangle isocèle, 2019 et Décalcomanies, 2020). Ses récits, à mi-chemin entre l'autofiction et l'enquête, évoquent sa jeunesse passée en URSS, marquée par la boulimie des langues et l’absurdité du quotidien.

Ateliers de traduction collective

Primée à des nombreuses reprises, Elena Balzamo, qui a encore la particularité de diriger des ateliers de traduction collective à l’Institut suédois de Paris, séjourne à la résidence des écrivains du Château de Lavigny VD jusqu'en juillet.

Créée en 2018 par le Centre de traduction littéraire de Lausanne (CTL), la bourse Gilbert Musy a déjà été remise à quatre reprises, à Jean-Louis Besson (2018), Jean-Baptiste Para (2019), Josée Kamoun (2020) et Rosie Pinhas-Delpuech (2021).

Cette bourse porte le nom du traducteur, Gilbert Musy, qui a joué un rôle important pour la littérature suisse et pour la reconnaissance de sa profession, rappelle le Centre de traduction littéraire sur son site. Il a traduit de nombreux auteurs suisses alémaniques comme Hugo Loetscher, Matthias Zschokke ou encore Erica Pedretti, pour ne citer qu’une partie de son importante bibliographie, publiée en Suisse et en France.

Matthias Zschokke lui a d'ailleurs consacré un film, qui est sorti peu avant sa mort, à la fin des années 90. Gilbert Musy était aussi écrivain, co-fondateur des éditions d’en bas et politicien engagé élu au Grand Conseil vaudois sous la bannière des Verts.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
Deep EndDAUGHTRY