Deux cabinets médicaux neuchâtelois hackés - plaintes déposées

De nombreux dossiers de patients neuchâtelois ont été rendus accessibles sur le darknet, la partie cachée du web (image symbolique). ©KEYSTONE/STR
Cyberattaque
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Deux cabinets médicaux du canton de Neuchâtel ont été visés par une cyberattaque et des données personnelles de patients ont été diffusées sur le darknet. Plusieurs plaintes ont été déposées auprès de la police neuchâteloise.

"Les investigations sont en cours. La police ne souhaite pas donner plus d’informations s’agissant de la localisation de ces deux cabinets", a déclaré mercredi à Keystone-ATS Georges-André Lozouet, porte-parole, confirmant une information du Temps. Selon le quotidien, ces cabinets seraient situés dans les Montagnes neuchâteloises.

Les hackers avaient menacé les cabinets de publier les données piratées mardi 29 mars, si les rançons n'étaient pas versées. Selon Le Temps, les pirates ont mis leur menace à exécution et 43'651 fichiers médicaux se trouvent désormais sur le darknet.

Selon les informations du 19h30 de la RTS, les données auraient toutefois depuis été retirées, sans que l'on sache exactement pourquoi. Les hackers auraient dans la foulée publié sur leur page sur le darknet un compte à rebours où ils annoncent la publication des données volées pour jeudi.

Des informations délicates auraient été publiées, comme les examens médicaux effectués, les pathologies et les traitements. Des milliers de Neuchâtelois seraient concernés. Des dossiers médicaux complets, remontant parfois jusqu’en 1998, figureraient sur le darknet, une partie cachée du web.

ATS
Les articles les plus lus