Des vélos en libre-service pour douze communes, coordonnés par l’Agglo Valais central

Publibike assurait jusqu'ici les prestations pour Sion et Sierre ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Mobilité
Christian Hermann
Rédacteur en chef adjoint

240 vélos en libre-service répartis sur 50 stations pour desservir 12 communes. C’est le projet porté désormais par l’Agglo Valais central qui vient de lancer un appel d’offres pour ce projet dans le bulletin officiel.

Pour développer la mobilité douce, un service de vélos en libre-service ne doit pas se cantonner qu’au seul milieu urbain. Le constat est posé au sein de l’Agglo Valais central qui lance un projet pour desservir 12 de ses 17 communes membres. Sierre et Sion dispose déjà d’une expérience en la matière mais les échéances prochaines des mandats assumés jusqu’ici par Publibike ont donné des ailes à ce projet bien plus large, explique Arnaud Buchard, coordinateur de l’Agglo Valais central.

Pour une mobilité repensée, il faut lier les destins des zones urbaines et périphériques

Par rapport à la situation existante à Sion et à Sierre, le projet prévoit une large extension du réseau avec plus du double de stations et de vélos. Et pas n’importe lesquels puisque le privilège sera donné aux e-bike, précise Arnaud Buchard

Un cahier des charges précis pour desservir aussi les coteaux

Les communes membres ont fixé des maximas aux coûts d’un tel service. Pas question toutefois, à l’heure de l’appel d’offres, d’y faire référence. Les prestataires potentiels devront trouver le meilleur modèle tarifaire pour convaincre l’Agglo. Mais le cahier des charges donne des pistes solides, estime Arnaud Buchard

Une procédure qui doit aboutir à un réseau fonctionnel dès le 1er mai 2023



 

CH