Des paysans protestent contre la politique du loup au Tessin

Des agriculteurs tessinois ont déposé des moutons morts sur la place du gouvernement à Bellinzone. ©KEYSTONE/TI-PRESS/Pablo Gianinazzi
Grands prédat..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Des paysans ont déposé mardi plusieurs moutons morts devant le bâtiment du gouvernement à Bellinzone, en signe de protestation. L'action a été menée suite à une attaque de moutons survenue au nord de Locarno, dont l'origine n'a toutefois pas encore été déterminée.

L'action menée par les paysans sur la Piazza Governo a été confirmée à Keystone-ATS par le porte-parole du gouvernement. Elle a été organisée après l'attaque de plusieurs moutons, survenue très tôt mardi matin dans le district de Vallemaggia, au nord de Locarno.

Supposant qu'un loup en est à l'origine, les agriculteurs demandent des mesures plus efficaces contre ces attaques, rapportent les médias en ligne tessinois. Si la responsable de l'Office tessinois de la chasse et de la pêche confirme la mort d'une dizaine d'animaux, elle précise qu'il n'est pas certain qu'un loup en soit à l'origine.

Attaque en Suisse alémanique

Fin mars, plusieurs moutons avaient déjà été tués dans la vallée de Rovana. Mi-avril, un loup avait tué 13 animaux dans le sud du Tessin, près de Novazzano.

Autre attaque récente: une jeune louve a tué un agneau à Elm, dans le canton de Glaris, dans la nuit de dimanche à lundi. Equipée d'un émetteur, le prédateur avait précédemment parcouru les cantons d'Uri et de Schwyz.

ATS