Des mandats de prestations pluriannuels : projet pilote pour le Valais

La rédaction
de Rhône FM

Réduire la bureaucratie, amener de la sérénité et de la visibilité : l'ambition de l'Etat du Valais pour les institutions culturelles. Lancement d'un projet-pilote qui se traduira aussi et surtout par une augmentation des subventions pour les heureux bénéficiaires.

Trois institutions culturelles valaisannes bénéficieront de subventions cantonales plus élevées durant quatre ans dès 2023. Objectif de ce projet pilote mené par le canton en collaboration avec les communes concernées : offrir plus de stabilité financière, de flexibilité et alléger les processus administratifs.

Le Palp Festival à Bruson, la Ferme Asile à Sion et le festival Musikdorf à Ernen sont les trois institutions qui bénéficieront de ce soutien renforcé a indiqué Mathias Reynard, chef du département de la santé, des affaires sociales et de la culture, vendredi, lors d'une conférence de presse. Trois conventions tripartites (canton - communes - institutions) ont été signées dans ce sens.

Equilibre géographique

Située dans le bas, le centre et le haut du canton, les trois institutions "ont prouvé leur solidité, leur durabilité et proposent chacune un modèle culturel différent", a précisé le conseiller d'Etat. Selon Anne-Catherine Sutermeister, cheffe du service valaisan de la culture, le choix s'est très vite porté sur ces trois structures qui sont professionnelles et soutenues par le canton depuis longtemps, soit environ douze ans. Elles bénéficieront dès 2023 et pour quatre ans d'un soutien augmenté de 50%, ce qui constitue une hausse de 135'000 francs pour le canton.

L'enveloppe annuelle passera ainsi à 180'000 francs pour le Palp Festival (+60'000), à 45'000 francs pour le festival Musikdorf (+15'000) et à 120'000 francs pour la Ferme-Asile (+60'000) qui devra gérer également un espace culturel au centre-ville, la Grenette - Galerie de la Ville de Sion.

Les communes signataires des conventions doivent également étoffer leur soutien aux trois institutions. Chacune le fera comme elle le souhaite. "Une évaluation sera menée à la fin de la période concernée afin de déterminer si ce type de convention remplit ses objectifs et s'il y a lieu de les étendre à d'autres institutions culturelles", a précisé le canton.

ATS/FG
Thèmes liés à l'article
Catégories