Des centaines d'opposants aux mesures contre le Covid à Zurich

Dans un premier temps, la police a encerclé les manifestants, mais peu après 15h30 le cortège a commencé à se diriger vers le centre-ville, accompagné par les agents. ©KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Coronavirus
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Des centaines d'opposants aux mesures contre le Covid-19 ont défilé samedi à Zurich. Une centaine de contre-manifestants de gauche ont voulu empêcher la marche et se sont mobilisés pour une manifestation à vélo. Aucune des deux manifestations n'était autorisée.

Les manifestations des détracteurs des mesures et celle des cyclistes ont été tolérées dans le sens de la proportionnalité, a indiqué samedi soir la police zurichoise. Celle-ci a empêché un affrontement entre les deux groupes.

Deux personnes ont été arrêtées pour entrave à un acte officiel et une cinquantaine d'expulsions ont été prononcées.

Important contingent policier

La police était sur place avec un important contingent. Des véhicules munis de barrières ont partiellement bloqué l'accès au hall de la gare et des canons à eau étaient en attente.

Des opposants aux mesures contre la pandémie de tous âges ont scandé "Liberté" à tue-tête et appelé à dire "Non à la loi et au certificat Covid-19", "Oui à la liberté et à l'autodétermination" et "Non à la vaccination".

Dans un premier temps, la police a encerclé les manifestants, mais peu après 15h30 le cortège a commencé à se diriger vers le centre-ville, accompagné par les agents. Vers 17h30, la manifestation s'est lentement dispersée dans le quartier du Platzspitz.

Les contre-manifestants se sont eux réunis en début d'après-midi et ont fait plusieurs fois le tour de la gare à vélo. Ils voulaient "bloquer les théoriciens du complot à l'intérieur", indiquait un tract. Ils portaient une grande banderole avec l'inscription: "Qui marche avec les nazis n'a rien". Leur action s'est terminée dans le courant de l'après-midi.

ATS
Les articles les plus lus