Des cas de salmonellose également en Suisse

Les produits pour enfants concernés comprennent notamment les Kinder Surprise et les Kinder Choco-Bons. ©KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Alimentation
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Après que des cas de salmonellose, surtout chez des enfants, ont été signalés depuis des semaines dans des pays européens, des cas sont aussi apparus en Suisse. La Confédération a établi un lien entre ces cas et l'épidémie internationale.

L'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) a indiqué vendredi qu'il n'avait pas encore pu établir si cette épidémie de diarrhée infectieuse était liée à des produits chocolatés pour enfants du groupe italien Ferrero. L'enquête est en cours.

Environ deux douzaines de cas seront examinés plus en détail afin de clarifier ce lien, a précisé l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) à l'agence de presse Keystone-ATS. Des analyses de laboratoire supplémentaires seront effectuées à cet effet. Une enquête a aussi été lancée auprès des personnes concernées.

Ferrero Suisse a rappelé les produits fabriqués dans une usine désormais fermée en Belgique. Les autorités européennes ont établi un lien entre des dizaines de cas de salmonellose et des denrées fabriquées dans cette usine de Ferrero. Les produits pour enfants comprennent notamment les Kinder Surprise et les Kinder Choco-Bons.

En collaboration avec l'autorité cantonale compétente, Ferrero Suisse avait rappelé au total près de quarante produits en raison d'une possible contamination, a indiqué le Bureau fédéral de la consommation il y a un peu plus d'une semaine.

Quarante produits rappelés

Selon l'OFAG, les entreprises du secteur alimentaire sont tenues de retirer leurs produits du marché ou de les rappeler si les denrées alimentaires importées, fabriquées ou vendues par leurs soins présentent un danger pour la santé ou ne sont pas sûrs.

Plusieurs détaillants suisses avaient déjà retiré de leurs rayons les produits "enfants" de Ferrero, dont les grands distributeurs Coop, Migros, Volg et Aldi, comme ils l'ont confirmé à l'agence de presse Keystone-ATS.

Ces décisions interviennent alors que 63 infections aux salmonelles ont été découvertes en Grande-Bretagne et 21 en France. Quinze des personnes infectées en France ont déclaré avoir consommé les produits "Kinder" concernés.

ATS
Les articles les plus lus