Des "ateliers citoyens" à Monthey pour les proches de personnes souffrant de troubles psychiatriques

Cette année, c'est la thématique des proches qui a été choisie
Santé mentale
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

Les associations romandes d'action en santé psychiatrique se rencontrent en mai pour leur congrès annuel. En amont de cette rencontre, des "ateliers citoyens cantonaux" sont organisés. En Valais, c'est l'AVEP - l'association valaisanne d'entraide psychiatrique - qui s'en charge.

Des « ateliers citoyens » autour de la santé mentale. L’AVEP – l’association valaisanne d’entraide psychiatrique – organise jeudi prochain la première de trois rencontres dédiées aux proches de personnes souffrant de troubles psychiques. C’est la faîtière romande d’action en santé psychiatrique qui a initié ces rencontres dans chacun des cantons de Suisse occidentale, en vue du congrès du GRAAP du mois de mai.

Cette année, ce sont les proches de personnes souffrant de maladies psychiques qui sont au centre de ces discussions. La thématique a déjà été abordée en 2011. Mais c’est l’occasion de faire le point sur les améliorations qui ont été vécues ces onze dernières années. C'est aussi une chance de reconnaître le parcours souvent difficile et épuisant de ceux qui vivent avec des personnes atteintes dans leur santé psychique. Céline Besson Schlup, coordinatrice de l’AVEP:

Les troubles psychiques encore tabous

Ces ateliers sont aussi l’occasion de mettre en lumière la question de la santé mentale. Car les maladies psychiatriques restent encore trop souvent un objet de honte et de stigmatisation. On a certes davantage parlé de cette problématique depuis le début de la crise sanitaire. Mais il reste encore du chemin à parcourir avant que ce thème ne soit plus tabou, selon Céline Besson Schlup.

Des activités perturbées par le coronavirus

Dans le contexte actuel, la coordinatrice de l'AVEP se dit soulagée que l’association ait pu continuer de travailler durant la crise sanitaire. "La situation actuelle a tendance à renfermer les gens chacun chez soi. C'est essentiel que des associations comme la nôtre puissent rester ouvertes et qu'on puisse continuer de proposer des activités aux personnes en souffrance", souligne-t-elle.

Ce premier atelier citoyen cantonal aura lieu jeudi prochain à 18h00 dans les locaux de l’AVEP à Monthey. Toutes les infos pour y participer ici.

SR
Thèmes liés à l'article
Catégories
Les articles les plus lus