Démarchages pour divers travaux ou ventes : la police cantonale valaisanne met en garde

Des services spontanés sont proposés pour tous types de travaux printaniers avec une qualité parfois discutable ©rfm
Prévention
Christian Hermann
Rédacteur en chef adjoint

Avec le printemps, le démarchage direct pour des travaux d'extérieur va bon train. Sauf que parfois, ce qui peut apparaître comme une affaire n'en est pas une. Chaque année, la Police Valaisanne sensibilise la population à ces tractations.

C'est une activité parfois discrète qui suit les saisons.

On parle ici d'offres spontanées, présentées parfois avec insistance, pour la peinture de murs, de volets, de nettoyages de toitures ou d'aiguisages d’outils. Selon la police, "la qualité des ouvrages laisse souvent à désirer et les tarifs sont bien souvent démesurés". Récemment, une octogénaire valaisanne manifestement manipulée, a déboursé plusieurs dizaines de milliers de francs pour des travaux initialement devisés à moins de 10'000 francs, précise la police dans un communiqué.

A ces pratiques, s'ajoute celle des ventes de type porte-à-porte. Le démarchage consiste à vous proposer une prestation que vous ne recherchez pas forcément. Le contrat, souvent oral, se conclut sur le pas-de-porte suite à une persuasion voire une insistance du visiteur. L’opération s’avère davantage mercantile voire astucieuse pour ne pas dire malhonnête, sans garantie sur la qualité du travail, lorsqu’elle implique des personnes naturellement généreuses, âgées ou crédules qui acceptent bien obligeamment l’offre fallacieuse.

Si vous estimez devoir bénéficier de prestations, la police vous conseille de vous approcher d’un prestataire et non le contraire. Et si vous constatez des faits particuliers dans votre quartier, composez immédiatement le 117.

CH/c
Thèmes liés à l'article
Prévention Police cantonale valaisanne
Catégories
Les articles les plus lus