Début d'année difficile pour Schindler

Schindler a été à la peine sur les trois premiers mois de 2022, après avoir déjà souffert d'un ralentissement en fin d'année dernière. La direction a toutefois confirmé ses attentes pour l'ensemble de l'exercice. (archives) ©KEYSTONE/GAETAN BALLY
Ascenseurs
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le fabricant d'ascenseurs et escaliers mécaniques Schindler a été à la peine sur les trois premiers mois de 2022, après avoir déjà souffert d'un ralentissement en fin d'année dernière. La direction a toutefois confirmé ses attentes pour l'ensemble de l'exercice.

Au premier trimestre, les entrées de commandes ont certes augmenté de 7,7% à 3,16 milliards de francs, mais le chiffre d'affaires n'a crû que de 1,2% à 2,63 milliards, a indiqué le groupe lucernois vendredi dans un communiqué. Hors effets de changes, la croissance a atteint 1,9%.

Au niveau de la rentabilité, l'entreprise a vu son résultat d'exploitation chuter de 26,7% à 211 millions de francs et le bénéfice net plonger de 32,4% à 144 millions.

Ces chiffres sont supérieurs aux prévisions des analystes consultés par l'agence AWP.

Schindler avait déjà averti mi-février anticiper un net repli de sa rentabilité au premier semestre, de l'ordre de 20%.

Direction rabotée

Le groupe a expliqué vendredi avoir été sous pression en raison des problèmes d'approvisionnement, de la hausse des coûts et des confinements en Chine.

Face à ces difficultés, la société veut procéder à des hausses de prix, réduire son offre et améliorer son efficience. Le nombre de postes de direction doit être réduit.

La direction table au deuxième trimestre sur une performance "similaire" à celle des trois premiers mois de l'année. Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe s'attend toujours à une croissance de 1% à 6% du chiffre d'affaires en monnaies locales.

ATS
Catégories