De meilleures conditions de travail pour les ramoneurs valaisans

Pour l’AVMR, Xavier D’amico, président et Joël Chesaux, membre du comité. Pour Unia, Serge Aymon en charge du secteur construction et artisanat, Blaise Carron, secrétaire régional
Emploi
Estelle Daven
Journaliste RP

L'Association Valaisannes des Maîtres-Ramoneurs et Unia négocient une convention collective de travail. En plus d'améliorer leurs conditions de travail, elle permet aux ramoneurs valaisans de pouvoir bénéficier d’une préretraite à partir de 62 ans.

Les ramoneurs valaisans bénéficient d’une convention collective de travail depuis le 1er janvier. Elle a été négociée entre l’Association Valaisanne des Maîtres-Ramoneurs et le syndicat Unia. L'avancée majeure apportée par cette CTT concerne l'introduction d'une retraite anticipée à partir de 62 ans. Figurent également dans la convention : des salaires minimaux, le paiement d'un 13ème salaire, des vacances allant de 5 à 6 semaines pour les plus de 60 ans, des indemnités forfaitaires pour le repas de midi, ainsi que la mise sur pied de cours de formation continue.

Cette nouvelle CCT est valable jusqu'au 31 décembre 2025.

ED/c
Thèmes liés à l'article
RamoneursCCTUNIAconvention collective
Catégories