Dany Gelinas: «Actuellement, on est dans le trou, on est dans le dur»

Dany Gélinas ©Rhône FM
HC Sierre
Justin Grept
Responsable des sports

Après sa défaite dans le derby contre Viège, le HC Sierre enchaine un deuxième revers de rang. Il s'incline face à Thurgovie (3-2) devant son public.

En Swiss League, soirée compliquée pour le HC Sierre mardi à Graben. Les hommes de Dany Gelinas se sont inclinés 3 à 2 face au HC Thurgovie. Menés 3-0 après 44 minutes de jeu, ils sont revenus au score aux 45e et 56e, avant de pousser en fin de rencontre pour tenter d’arracher la prolongation. Sans succès.

Un effectif pas à 100%

«Finalement, on s’en sort plutôt bien, parce qu’on a de nombreux joueurs qui ont fait beaucoup d’efforts pour tenir leur place ce soir», explique l’entraineur du HC Sierre Dany Gelinas. «On a été chanceux de pouvoir aligner une équipe moindrement compétitive, du coup je ne peux pas jeter la pierre aux joueurs. Après, on manque d’intensité. Mais l’intensité vient avec la fraîcheur physique, et ce soir on ne l’avait pas. On a fait avec ce qu’on avait.»

«Si je suis inquiet ? Non. On est une équipe qui fait son maximum avec les moyens à disposition.»  Dany Gelinas, coach du HC Sierre

Si la pierre n’est pas à lancer aux joueurs, faut-il la lancer à quelqu’un d’autre ? «Non ! Pourquoi ? Il y a un problème ? Moi je n’en ai pas en tout cas», rétorque le Québécois. «On a perdu un match, pas de quoi s’alarmer. Si je suis inquiet ? Non. On est une équipe qui fait son maximum avec les moyens à disposition.»  

Un «bon premier tiers»

Un effectif diminué par les blessures donc. Une circonstance atténuante derrière laquelle le défenseur sierrois Elito Meyrat ne veut pas se cacher. «On ne chercher pas d’excuses. On n’y pense pas quand on joue. Le contexte est comme il est, on doit simplement tout mettre en œuvre pour gagner ces matches.» D’autant qu’Eliot Meyrat pense que son équipe pouvait obtenir mieux face à Thurgovie. «On a plutôt bien joué dans le premier tiers. Après, on prend le premier but d’entrée de deuxième période, avant d’encaisser le second en box play. Le troisième, on a un manque de réussite… ça se joue sur des détails. A la fin, on pousse pour revenir, mais ça ne suffit malheureusement pas. De quoi avoir des regrets, car on pouvait faire mieux ce soir.»

Avec cette défaite, le HC Sierre enchaine un deuxième revers de rang après s’être incliné dans le derby face à Viège vendredi dernier. Au-delà des résultats, Dany Gelinas s’inquiète de la dynamique qui s’installe dans son groupe de plus en plus décimé. «Il ne faut pas se voiler la face. On est dans un creux, on est dans le trou, dans le dur. Quand cela arrive, la spirale négative t’emporte et tu as l’impression que tout te rattrape. Mais comme j’ai dit aux joueurs, il faut garder la tête haute et continuer à avancer. On n’a pas d’autre option que de réagir. Et ce soir, en fin de rencontre, on a senti le sursaut d’orgueil des gars. C’est là-dessus qu’il faut travailler.»

«Non, nous ne sommes pas dans le dur. Certes, il y a eu ce premier tiers catastrophique contre Viège vendredi dernier. Mais ce soir on perd en pressant et sur les détails.» Eliot Meyrat, défenseur du HC Sierre

Une équipe dans «un creux», «dans le dur» selon le coach du HC Sierre. Eliot Meyrat n’adhère pas. «Pas du tout, non. Certes, il y a eu ce premier tiers catastrophique contre Viège vendredi dernier. Ce soir on perd en pressant et sur les détails comme je disais. A nous d’aller chercher des points contre les adversaires directs qu’on rencontre cette semaine encore.» Les points à aller chercher, c’est jeudi déjà, sur la glace de Langenthal, avant un déplacement à La Chaux-de-Fonds, samedi.

JG
Thèmes liés à l'article
HC Sierre
Catégories
Les articles les plus lus