Courir 130 heures en dormant 2 heures par nuit seul dans la montagne

L'équipe d'animation
de Rhône FM

Bernard Mayencourt, ultra-traileur valaisan sort un livre sur sa course préférée. Il s'agit du Tor des Géants en Italie. Une compétition à laquelle il a participé quatre fois et qu'il l'a inspiré au point d'en faire un bouquin. L'interview d'un passionné dans Good Morning Valais

Attention, ceux qui n'aiment pas la course et l'endurance, passez votre chemin. On parle Ultra-trail ce matin en compagnie de Bernard Mayencourt. Un mordu, très mordu de course à pied puisqu'il ne loupe quasiment aucune course d'ultra-trail.

Mais un ultra-trail c'est quoi ?

C'est une course qui se déroule sur une distance d'au minimum 100 kilomètres jusqu'à quelque 400 kilomètres, nous explique Bernard Mayencourt.

Endurance trail 4 sur 4, le livre

Bernard Mayencourt est l'auteur du livre "Endurance trail 4 sur 4", qui parle justement des quatre courses auxquelles il a participé, celles du Tor des Géants. Une compétition qui se tient dans la Vallée d'Aoste et qui offre une distance de 330 kilomètres avec 24'000 mètres de dénivelé. Ca pique hein ?!?

Il explique dans son ouvrage comment se déroule la course du début à la fin. Il parle aussi de la préparation nécessaire avant de s'élancer. Il faut être prêt dans sa tête, dans son corps.

Courir pour mieux se connaître

Lorsque Alexis demande à Bernard après quoi il court, ce dernier répond que ce n'est en tout cas pas après la performance. Il cherche à mieux se connaître, à trouver jusqu'où son corps est capable de l'emmener. Il nous dit que lorsqu'il court sur plusieurs jours en passant quatre nuits à l'extérieur (il dort environ deux heures par nuit, tout seul dans la montagne), cela donne un bon indicateur des capacités de son corps et de la force de son esprit.

130 heures de course

La dernière course du Tor des Géants, Bernard a mis 130 heures pour la parcourir (si l'on met plus de 150heures, on est disqualifié). Il a démarré le dimanche à midi et il a terminé le vendredi soir. Le gagnant de la course met trois jours et Bernard en a mis cinq. Mais évidemment que tout le monde est gagnant. C'est une course qui montre les capacités de son corps, mais aussi et surtout celle de son mental.

Le passage de Bernard Mayencourt dans nos Studios à découvrir en vidéo ci-dessous:

Thèmes liés à l'article