Contournement de Sierre : le Conseil d'Etat valaisan rassure... un peu

Sierre, giratoire de Rossfeld ©Etat du Valais
Mobilité
Fabrice Germanier
Directeur de la rédaction

Le dossier de la déviation routière de la ville de Sierre reste ouvert. Malgré des soucis géologique et financier, le Grand Conseil valaisan veut un échéancier. Le Conseil d'Etat approuve mais en faisant preuve d'une grande prudence.

Le contournement ouest de la ville de Sierre n'est pas enterré. Le Grand Conseil valaisan a accepté ce vendredi, à une très large majorité, un postulat urgent demandant que le dossier aille de l'avant et qu'un échéancier soit établi.

Le vote est sans appel : 109 "oui" contre 15 "non" et une abstention. C'est le groupe des Verts, unanime, qui a combattu ce postulat, renforcé par deux élus socialistes. Selon la députée écologiste de Troistorrents, Magali di Marco, cette déviation est un projet du passé à l'heure où il s'agit de réduire les émissions de CO2. Mais l'argument n'a pas porté.

Les précautions de Franz Ruppen

D'autant que le conseiller d'Etat Franz Ruppen avait lui-même appelé auparavant à soutenir la requête de la députation sierroise (Verts exceptés, toujours) mais en prenant plusieurs précautions. Le chef du département de la mobilité, du territoire et de l'environnement a ainsi confirmé que des investigations géologiques complémentaires sont nécessaires. Leurs conclusions devraient être connues d'ici deux à trois ans.

Franz Ruppen a ajouté que cette déviation routière ne réglerait qu'une partie du problème, la question de la circulation au centre-ville de Sierre devant aussi être examinée. Se posera enfin la question du financement. La route cantonale 46 "Sierre-Chermignon-Crans" n'étant pas classée dans le réseau de routes principales suisses, le canton et les communes devront assumer seuls cet investissement estimé à 80 millions de francs.

Emmenés par le député et municipal de la Ville de Sierre Anthony Lamon, les intervenants étaient néanmoins satisfaits au terme du débat, estimant qu'un pas important avait été accompli.

FG
Les articles les plus lus