Cinq vignerons s'engagent pour repenser la profession et encourager la relève

De gauche à droite: Henri Dorsaz, Eric Germanier, Pierre-Antoine Héritier, Michel Duc et Yves Luisier © Vitis Aequitas
Viticulture
Nathalie Terrettaz
Journaliste RP

Cinq vignerons ont lancé ce jeudi la Fondation Vitis Aequitas. Son but: repenser la profession et encourager la relève, en soutenant les jeunes diplômés. Actuellement dans sa phase de recherche de fonds, la fondation peut déjà compter sur l'appui de l'OFAG.

La baisse du prix du raisin et l'incertitude sur le futur de la viticulture ont poussé cinq vignerons à lancer une fondation.
Vitis Aequitas, c'est son nom, vise à revaloriser une profession en perte de vitesse. Celle-ci s’appuie sur les principes d’une durabilité forte et propose des solutions qui répondent aux besoins du métier.

Soutien pour la jeune génération

«La création de Vitis Aequitas est une réponse positive aux inquiétudes de notre branche», indique Eric Germanier, viticulteur et président de la fondation. «Les incertitudes économiques liées à la branche détournent la jeune génération du métier et mettent en péril le patrimoine viticole et la transmission du savoir-faire.» Les cinq vignerons ont donc décidé d'agir.
La fondation proposera par exemple du coaching et un soutien financier pour la jeune génération. Elle aimerait également mettre en place une solution permettant un revenu équitable dans la chaîne de production viticole. Cette solution pourrait prendre la forme d'une démarche certifiée ou d'un label.

«Nous voulons transmettre notre amour du métier.» Eric Germanier, président de Vitis Aequitas

Pour aider les viticulteurs, la fondation Vitis Aequitas cherche à fédérer toutes les forces vives et les acteurs du métier sous un même toit. «Nous voulons transmettre notre amour du métier aux professionnels et au grand public. Pour cela, nous réfléchissons à des solutions durables pour la viticulture, qu’elles soient environnementales, sociales ou économiques», précise encore Eric Germanier. Les cinq vignerons se sont entourés d'une équipe de jeunes composée de deux entrepreneurs HEC, de trois étudiants issus de la team academy de la HES-SO et de deux étudiants en sociologie et durabilité. «Grâce à cette équipe, nous proposons des projets qui s’adressent aussi à la nouvelle génération.»

La fondation Vitis Aequitas est actuellement dans sa phase de lancement et de recherche de fonds. Elle peut déjà compter sur le soutien de l'Office fédéral de l'agriculture. Des contacts ont également été pris avec le canton.

NT
Thèmes liés à l'article
Catégories
Les articles les plus lus