Cinq ministres des affaires étrangères: appel commun à la Russie

Les cinq ministres des affaires étrangères germanophones, dont le président de la Confédération Ignazio Cassis, ont lancé vendredi un appel commun à la Russie, pour qu’elle mette fin à tout recours à la violence en Ukraine et retire ses troupes sa... ©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Ukraine
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les cinq ministres des affaires étrangères germanophones, dont le président de la Confédération Ignazio Cassis, ont lancé un appel commun à la Russie. Ils demandent qu’elle mette fin à tout recours à la violence en Ukraine et retire ses troupes sans condition.

La rencontre annuelle des ministres des affaires étrangères des cinq pays germanophones (Suisse, Allemagne, Autriche, Luxembourg, Liechtenstein) a eu lieu vendredi à Vaduz, à l’invitation de la ministre liechtensteinoise des affaires étrangères, a indiqué vendredi le Département helvétique des affaires étrangères.

Les discussions ont porté principalement sur la situation actuelle en Ukraine, les effets géopolitiques de l’attaque russe contre ce pays et la crise humanitaire qui en résultent.

Attaques contre les civils condamnées

Avec ses homologues, le président de la Confédération a lancé un appel à la Russie. Outre la demande de mettre fin immédiatement à tous les combats en Ukraine et de retirer ses troupes du territoire ukrainien, ils condamnent les violations massives et systématiques du droit international humanitaire, en particulier les attaques contre les civils.

"Au titre de notre appartenance à la communauté de valeurs européenne, nous œuvrons aux côtés de nos voisins et de l’UE pour la paix, la stabilité, la sécurité et la prospérité. Une résolution rapide de ce conflit est dans l’intérêt de l’ensemble du continent", a déclaré M. Cassis lors des entretiens.

Neutralité, mais aussi valeurs

Le président de la Confédération a également profité de ces entretiens pour expliquer une nouvelle fois la politique de neutralité de la Suisse. Celle-ci n’empêche selon lui pas la Suisse de défendre ses valeurs et de réagir en conséquence aux développements internationaux.

Enfin, Ignazio Cassis a également fourni des informations sur l’état actuel du dossier européen, notamment sur les grandes lignes d’un paquet de négociation avec l’UE que le Conseil fédéral a adoptées récemment. Le but est d’aborder dans une approche large les points en suspens dans le contexte général des relations avec l’UE afin de régler les questions institutionnelles secteur par secteur.

ATS
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
JumpVAN HALEN