Chine: les ventes de voitures au plus bas depuis deux ans

Le recul des ventes de voitures en Chine en avril dernier est le plus fort depuis mars 2020 (archives). ©KEYSTONE/AP/NG HAN GUAN
Automobile
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les ventes de voitures en Chine ont accusé en avril un repli inédit depuis deux ans, plombées par l'épidémie de Covid-19 et des confinements notamment dans le nord-est du pays, bastion de l'industrie automobile.

Le mois dernier, quelque 1,04 million de voitures particulières ont été vendues dans le pays asiatique, en baisse de 35,5% sur un an, a indiqué la Fédération chinoise des constructeurs de voitures individuelles (CPCA).

Il s'agit du plus fort repli des ventes depuis mars 2020 (-40,4%), a précisé la CPCA dans un communiqué publié mardi.

Le mois dernier, plusieurs dizaines de millions de Chinois ont été confinés, en particulier dans le nord-est du pays, base de l'industrie automobile, et surtout à Shanghai, qui compte 25 millions d'habitants.

De nombreuses multinationales y sont implantées et la capitale économique chinoise dispose par ailleurs du plus grand port de Chine.

La mise sous cloche de la métropole, qui se poursuit, pèse lourdement sur l'activité dans le pays et les chaînes d'approvisionnement mondiales.

Les restrictions liées à l'épidémie entraînent en Chine "une pénurie de pièces et de composants importés", à l'origine de retards voire de suspension des chaînes de production, souligne la CPCA.

Le mois dernier, le géant américain de la voiture électrique Tesla a ainsi mis à l'arrêt durant 20 jours son usine de Shanghai.

En raison du confinement, la production cumulée des principaux constructeurs implantés dans la capitale économique a baissé en avril de 75% sur un mois, selon la CPCA.

Les véhicules dits propres (électriques, hybrides ou à hydrogène) ont largement tiré les ventes au niveau national: 280.000 modèles ont trouvé propriétaire, en hausse de 50% sur un an.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus