Cassis salue un nouveau jalon dans la relation Suisse-ONU à Genève

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis a inauguré le nouveau bâtiment du Palais des Nations en compagnie de la directrice générale de l'ONU à Genève Tatiana Valovaya et des autorités genevoises. ©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Genève intern..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le nouveau bâtiment du Palais des Nations à Genève est désormais fonctionnel, cinq ans après le début des travaux. En l'inaugurant lundi, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a salué "un nouveau jalon dans la relation" entre la Suisse et l'ONU.

La Confédération et le canton de Genève ont à eux deux attribué un prêt sans intérêt de 400 millions de francs pour la rénovation du Palais des Nations. De quoi couvrir la moitié des frais évalués à plus de 830 millions. Si le bâtiment H est désormais en activité, les travaux sur le site se poursuivent dans la partie historique du Palais, jusqu'en 2024.

Lundi, M. Cassis a salué une approche durable avec l'utilisation de bois suisse et une végétation abondante dans cette nouvelle zone où des collaborateurs de l'ONU ont déjà déménagé. "Un avenir durable est une entreprise que nous ne pourrons réussir que collectivement", a insisté le conseiller fédéral, alors que la COP26 s'est ouverte dimanche à Glasgow pour près de deux semaines.

Plus tard dans l'après-midi, il a relevé, au début de la Semaine de la paix de Genève qui va rassembler en ligne des milliers de personnes, que la pandémie avait à la fois montré les possibilités et les limites des nouvelles technologies. Il a appelé à un équilibre entre numérique et présentiel. "Les lieux de rencontre physique garderont toute leur importance", a-t-il dit. Et d'ajouter que Genève doit rester la ville qui favorise le dialogue.

En inaugurant le bâtiment H, M. Cassis a encore remercié les collaborateurs de l'ONU pour l'application stricte des mesures contre le coronavirus. Une approche qui a notamment permis, selon lui, aux Nations Unies à Genève de faire partie des premiers sites à pouvoir rouvrir après le début de la pandémie.

Outre M. Cassis, la directrice générale de l'ONU à Genève Tatiana Valovaya, le président du gouvernement genevois Serge Dal Busco et la conseillère d'Etat en charge de la Genève internationale Nathalie Fontanet étaient encore présents. Le conseiller fédéral avait rencontré dans la matinée les autorités genevoises.

ATS
Catégories