Caserne de Moudon (VD): 150 militaires supplémentaires en service

Des militaires du bataillon d'hôpital 2, portant des masques FFP2 sont entrés en service lundi à la caserne de Moudon (VD) afin de soutenir quatre cantons romands dans la lutte contre le Coronavirus (Covid-19). ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Coronavirus
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Quelque 150 militaires du bataillon d'hôpital 2 sont entrés en service lundi à la caserne de Moudon (VD). Ils viendront en appui au secteur de la santé des cantons du Jura, du Valais, de Neuchâtel et de Fribourg ces prochains jours.

Les troupes supplémentaires ont été accueillies lundi à la caserne de Moudon par le nouveau commandant de la division territoriale 1 Mathias Tüscher et par le lieutenant-colonel EMG Raoul Barca, commandant du bataillon hôpital 2, une formation sanitaire composée de 900 soldats.

Une centaine d'entre eux serviront le secteur de la santé. Les 50 autres se chargeront du service, à savoir les transports, la cuisine et le nettoyage, a expliqué le commandant Raoul Barca à Keystone-ATS.

Avant d'intégrer la compagnie, les militaires ont passé lundi une visite sanitaire et ont eu la possibilité d'avoir soit une deuxième vaccination soit le booster. Les soldats sont d’ailleurs déjà tenus de porter un masque FFP2: celui-ci sera rendu obligatoire dès le 1er janvier pour les troupes engagées.

Déploiement dès jeudi

Mardi et mercredi, les militaires vont réviser leurs connaissances en soins de base avant de se déployer sur le terrain d'ici à la fin de la semaine. Ils seront hébergés dans des casernes ou des hôtels, selon les disponibilités. Dans tous les cas en surface, dans des endroits qui peuvent être aérés, a précisé le commandant.

L'effort principal porte sur l'appui à la vaccination dans les centres cantonaux. Dans certains d'entre eux, les militaires administrent le vaccin, dans d'autres ils prépareront également les doses. La deuxième mission sera d'appuyer le personnel soignant dans les hôpitaux, principalement en soins intensifs, a relevé le lieutenant-colonel Maxime Fontaine, chef de communication de la division territoriale 1.

Troisième convocation

"Depuis mars 2020, c'est la troisième fois que des militaires sont convoqués en raison du coronavirus. Certains ont déjà accompli une centaine de jours d'engagement", a souligné Raoul Barca.

Malgré les interruptions d'activités professionnelles, de vacances et la période de fin d'année, "leur état d'esprit est relativement bon", a-t-il ajouté. Le brigadier Mathias Tüscher s'est dit lui admiratif devant cette preuve de solidarité confédérale pendant les Fêtes.

Relève

Mobilisés mardi dernier par sms, ces quelque 150 militaires vont relever une grande partie des 90 soldats en service long engagés depuis début décembre pour appuyer le système de santé des quatre cantons. Il n'y a pas d'autres demandes connues en Suisse romande, selon le brigadier.

Mathias Tüscher a rappelé que l’armée répond à une demande des autorités fédérales. Elle intervient rapidement là où c’est nécessaire puis se retire dès que la prestation n’est plus requise.

Le Conseil fédéral avait décidé le 7 décembre dernier d'un nouveau service d'appui de l’armée au profit des autorités civiles. Jusqu'à 2500 militaires pourront apporter leur soutien aux hôpitaux pour les soins et le transport de patients ainsi qu'aux cantons pour la vaccination.

ATS
album_image
En ce moment
RudeMAGIC!