Carnaval a débuté à 04h00 à Bâle avec le "Morgestraich"

Les Bâlois peuvent à nouveau fêter carnaval après deux éditions annulées à cause de la pandémie. ©KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS
Carnaval
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le carnaval de Bâle a débuté lundi matin à 04h00 avec le "Morgestraich". Les Bâlois peuvent à nouveau fêter "les trois plus beaux jours de l'année" après l'annulation des deux dernières éditions à cause de la pandémie.

Des dizaines de milliers de personnes ont assisté au début du carnaval le plus important de Suisse. A 04h00, toutes les lumières de la ville se sont éteintes et les tambours-majors des cliques ont donné l'ordre de départ: "Morgestraich, vorwärts marsch!" ("Morgestraich, en avant marche!").

La fête a débuté dans le froid. La température était inférieure à zéro degré. En raison de la pandémie, les grands cortèges du lundi après-midi et du mercredi après-midi sont annulés. Les grands chars tirés par des tracteurs n'ont pas l'autorisation d'entrer en ville.

L'interdiction a été contournée lundi après-midi avec un défilé de petits chariots tirés par des membres des cliques. Ce cortège non organisé a attiré plusieurs milliers de spectateurs. Le soleil a brillé tout l'après-midi, mais une bise froide a rappelé que l'hiver n'est pas encore terminé.

Moins de grandes lanternes

Il y avait moins de grandes lanternes que d'habitude lundi dans les rues de Bâle. Les cliques n'ont pas toutes eu le temps d'en préparer une, car l'autorisation de faire carnaval est venue tard. Certaines cliques ont présenté les lanternes qu'elles avaient préparées pour l'édition 2020.

Environ 390 cliques et "Guggemusik" sont inscrites cette année, soit 70 moins de moins que lors de l'édition 2019, selon le comité du carnaval. Comme chaque année, de nombreuses cliques "sauvages", c'est-à-dire non inscrites, vont aussi animer la fête en déambulant dans les rues de la cité rhénane.

Le dernier carnaval de Bâle remonte à mars 2019. En 2020, l'édition avait été annulée trois jours avant le début des festivités. Ca n'avait pas empêché des centaines de Bâlois de se rassembler dans les rues le lundi 2 mars à 04h00. Présente dans les rues, la police n'était pas intervenue. C'était la première annulation du carnaval depuis l'épidémie de grippe espagnole dans les années 1920.

Le carnaval de Bâle est inscrit au patrimoine mondial culturel immatériel de l'UNESCO depuis 2017.

ATS
Les articles les plus lus