Caresser son chien: les bons gestes

Martine Schmid
Animatrice

Les chiens, comme les humains, ne sont pas tous friands de caresses et autres papouilles. Voici quelques astuces données par notre vétérinaire Léonore Lindén pour que ce moment se passe au mieux.

Il est évident que les interactions entre l'animal et l'être humain sont bénéfiques. Certains chiens sont même choisis dans des thérapies pour aider des personnes en difficulté émotionnelle. Cependant, tous les chiens n'apprécient pas forcément les caresses.

Mon chien n'aime pas les caresses

Il se peut qu'il ait une douleur quelque part et n'a pas envie momentanément d'être caressé à cet endroit, tant que c'est douloureux. 
Il peut souffrir d'un traumatisme et associe la main de l'homme à la punition, aux coups. Il ne faut donc pas le brusquer.
Il n'aime pas ça! Les câlins et autres contacts physiques avec l'humain, très peu pour lui! Ça peut arriver et il faut le respecter. Cela ne veut pour autant pas dire qu'il n'apprécie pas votre présence à ses côtés. 

Les bons gestes

Pas sur la tête! Même si instinctivement, c'est là qu'on va poser la main. C'est trop intrusif pour le chien. Stop!
Evitez aussi les caresses pendant que le chien mange.
Les parties du corps à caresser: le poitrail, le thorax, la base de la queue, les cuisses... Et si le chien est demandeur, il va se rouler sur le dos pour avoir des gratouilles en plus sous le ventre.

Quoiqu'il en soit, observez le chien au moment où vous lui prodiguez des caresses et décryptez son langage corporel.

Le test du consentement

Voici une astuce pour savoir si votre chien a envie d'un moment de caresses ou non:

  1. On commence par caresser le chien quelques secondes, puis on s'arrête et on observe.
  2. Si le chien vient au contact pour demander un supplément de caresses, s'il remue la queue, c'est bon signe, on peut continuer.
  3. Si le chien s'immobilise, fait un pas en arrière, montre des signes d'anxiété, se lèche les babines ou a la queue entre les jambes, on arrête tout.

Comme chez nous, les envies de câlins peuvent fluctuer d'un moment à l'autre. Il faut respecter le rythme et les besoins de chacun. 

Pour en savoir plus, retrouvez Léonore Lindén au micro d'Alexis dans notre podcast du jour ci-dessous.

Thèmes liés à l'article