Campagne de prévention contre les violences : Marianne Maret obtient le soutien du Conseil fédéral

Marianne Maret, conseillère aux Etats (Le Centre /VS) ©Keystone-ats
Politique
Didier Morard
Journaliste

La conseillère aux Etats valaisanne Marianne Maret obtient le soutien du Conseil fédéral. Les sept sages proposent aux sénateurs de valider la motion de la Chorgue, qui demande des campagnes nationales de prévention contre les violences.

L'annonce a passé quasiment inaperçue mercredi dernier. Tous les yeux été rivés à Berne sur la levée des mesures anti-Covid, mais le Conseil fédéral a aussi pris d'autres décisions lors de sa séance hebdomadaire. Il a notamment apporté son soutien à une motion déposée par la conseillère aux Etats valaisanne Marianne Maret. Le Gouvernement propose que lors du débat en plénum, les sénateurs valident la proposition de l'élue démocrate-chrétienne. La Chorgue souhaite que la Confédération mène régulièrement des campagnes nationales de prévention contre les violences domestiques, sexuelles et fondées sur le genre. " J'attends de cette campagne qu'elle fasse prendre conscience à l'ensemble de la population que les violences ne sont pas admissibles. Ce n'est pas quelque chose que l'on peut accepter une fois parce que l'auteur n'était pas en forme", s'insurge l'élue du Centre.

Une campagne de prévention contre les violences

Marianne Maret espère également que ces campagnes de prévention fassent prendre conscience aux auteurs de violences que leur comportement est inadmissible et réprouvé. "Aujourd'hui, certaines personnes sont encore dans une culture intellectuelle qui leur dit que ce n'est peut-être pas si dramatique que cela les violences", regrette la sénatrice chablaisienne.

Une motion au féminin

Le texte de Marianne Maret a une particularité. Il a été co-signé par l'ensemble des femmes du Conseil aux Etats. " On a déjà déposé deux objets liés à certaines défenses féministes toutes ensembles. On a une très bonne cohésion en tout cas durant les deux premières années [NDLR : du mandat]. Mais on va peut-être changer notre fusil d'épaule parce que ces thématiques ne doivent pas être portées uniquement par des femmes. Dans l'idéal, tous les hommes devraient s'approprier ces thèmes", estime Marianne Maret.

Malgré le préavis favorable du Conseil fédéral, la motion de Marianne Maret doit encore passer la rampe de la Chambre Haute. Le vote est attendu au courant de la troisième semaine de la session de printemps, soit entre le 14 et le 18 mars prochain.

DM