Bond des loyers dans les régions de montagne

Les régions de montagne ont enregistré une progression supérieure à la moyenne suisse des loyers l'année dernière (archives). ©KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER
Immobilier
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les régions de montagne ont enregistré une progression importante des loyers l'année dernière, supérieure à la moyenne suisse. L'attrait de la campagne a été porté par la pandémie et la volonté des locataires de trouver des résidences secondaire dans le pays.

Alors qu'au niveau national, les loyers ont augmenté de 1%, plusieurs cantons de montagne ont enregistré de fortes progressions. Dans les Grisons, les loyers ont ainsi bondi de 4,7%, à Uri de 2,7% et à Nidwald de 2,5%, selon l'indice des loyers publié jeudi par le portail immobilier Homegate.ch et la Banque cantonale de Zurich.

En Suisse romande, les loyers ont dans l'ensemble reculé. Seul le Valais et Vaud ont enregistré une progression, non spécifiée.

Le renchérissement dans les cantons de montagne alémaniques "peut s'expliquer par la popularité croissante de l'immobilier de vacances en montagne pendant la pandémie de corona", ont estimé les auteurs de l'étude. Selon ces derniers, "les destinations étrangères ont perdu de leur attrait ces deux dernières années en raison des restrictions imposées par la pandémie". Le télétravail a également soutenu cette tendance.

À l'opposé des centres urbains

La tendance a été opposées dans les centres urbains. A Genève, les loyers proposés ont reculé de 1,9% en 2021, alors qu'ils ont quasiment stagné à Lausanne (-0,3%). La situation est similaire à Zurich (+0,5%), alors que Berne a enregistré une nette croissance (+2,6%).

Avec la perspective d'une normalisation de la situation sanitaire, les centres urbains devraient regagner en attractivité, ce qui devrait à terme porter les coûts du logement.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus