Blinken appelle Poutine à choisir une voie pacifique

Antony Blinken à son arrivée à l'aéroport Boryspil à Kiev mercredi matin. ©KEYSTONE/AP/Alex Brandon
Ukraine
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le secrétaire d'Etat américain a appelé mercredi depuis Kiev le président russe Vladimir Poutine à choisir la "voie pacifique" pour sortir de la crise autour de l'Ukraine.

"J'espère fortement, que nous pourrons rester sur une voie diplomatique et pacifique, mais en fin de compte, ce sera la décision du président Poutine", a dit Anthony Blinken en visitant l'ambassade américaine à Kiev, deux jours avant les pourparlers avec son homologue russe à Genève.

Si Poutine ne poursuit pas la voie diplomatique, il choisira "la confrontation" et cela aura "des conséquences pour la Russie", a averti M. Blinken.

"Nous savons qu'il y a des plans en place pour augmenter encore plus cette force dans un délai très court, et cela donne au président Poutine la capacité, également dans un délai très court, de prendre de nouvelles mesures agressives contre l'Ukraine", a souligné M. Blinken.

Manoeuvres inquiétantes

Des dizaines de milliers de soldats russes sont déjà déployés à la frontière ukrainienne, laissant craindre une invasion.

La Bélarus, également frontalière de l'Ukraine et dont l'homme fort Alexandre Loukachenko est un allié de Poutine, a annoncé mardi l'arrivée de troupes russes pour des manoeuvres dont l'ampleur inquiètent en Occident.

Pour M. Blinken, la Russie - qui exige notamment la garantie que l'Ukraine ne sera pas admise dans l'Otan - agit sans avoir été provoqué.

La Russie cherche "à remettre en causes certains principes fondamentaux qui sous-tendent l'ensemble du système international et sont nécessaires pour essayer de maintenir la paix et la sécurité, comme le principe selon lequel une nation ne peut changer les frontières d'une autre par la force".

"Si nous permettons que ces principes soient violés en toute impunité, alors nous ouvrirons une très grande boîte de Pandore. Le monde entier regarde ce qui se passe ici", a-t-il poursuivi.

ATS