Bilan sécuritaire positif pour le Valais en 2021, selon la police cantonale

La police cantonale valaisanne (image d'illustration) ©Keystone-ATS
Sécurité
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

En matière de sécurité, le Valais fait mieux que les cantons voisins. Mais la police cantonale a quelques sujets de préoccupations, dont la drogue et la cybercriminalité.

Un bilan sécuritaire positif pour l’année 2021. La police cantonale valaisanne s’est voulue rassurante en présentant lundi ses statistiques pour l’an dernier. Selon elle, « le Valais reste un canton sûr avec un haut niveau de sécurité, tant sur le plan de la criminalité que sur celui de la circulation routière ».

Au total, 18'280 infractions ont été enregistrées en 2021. C’est légèrement plus qu’en 2020. Mais les chiffres ont chuté en dix ans, puisqu’on recensait encore plus de 18'700 infractions en 2012, s’est réjoui devant la presse le commandant de la police cantonale Christian Varone. Avec 38,3 infractions pour mille habitants, le canton est nettement en-dessous de la moyenne suisse (47,9).

Dans le détail, il n’y a eu qu’un seul homicide l’an dernier, celui qui s’est produit après une altercation en pleine nuit, en septembre dernier à Sion. Les vols par effraction ont certes repris l’ascenseur, après une année 2020 marquée par le semi-confinement. Mais il n’y a pas eu d’explosion des cas dans ce domaine, selon la police. Quant aux violences domestiques, elles ont enregistré une baisse spectaculaire par rapport à 2020, a indiqué Christian Varone.

Drogue et cybercriminalité inquiètent

Malgré cette bonne situation, la police a plusieurs sujets d’inquiétudes. Dans le domaine des stupéfiants, elle cite l’augmentation de la consommation de cocaïne sous forme de crack, ainsi que l’apparition de crystal meth, des drogues qui provoquent une forte dépendance. La saisie des armes blanches est également en augmentation dans l’espace public. Enfin, depuis la pandémie de coronavirus, les forces de l’ordre ont constaté une véritable explosion des escroqueries sur internet : 431 en 2021, contre 387 un an plus tôt.

Six agents spécialisés vont donc être engagés cette année, afin de former une unité « cyber », qui devrait à termes compter douze personnes, a précisé Christian Varone. Il espère aussi pouvoir compter ces prochaines années sur trois employés afin de prendre en charge les quérulents, dont le nombre ne cesse de croître depuis la pandémie.

En ce qui concerne la sécurité routière, enfin, le nombre de morts sur les routes valaisannes est resté bas l’an dernier : ils ont coûté la vie à douze personnes en 2021. Plus du 95% des personnes contrôlées dans le cadre de tests d’alcoolémie étaient dans les limites autorisées et 19 délits de chauffard ont été constatés en raison de la vitesse, sur plus de 406 mille véhicules contrôlés.

SR
Thèmes liés à l'article
Police cantonale valaisannestatistiques
Catégories