Bienne repasse en tête, Ajoie se paie Zurich

Tout va bien à Bienne ©KEYSTONE/PostFinance/PETER KLAUNZER
Hockey sur gl..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Bienne est de nouveau leader en National League grâce à sa victoire 4-1 à domicile contre Lugano. Dans le même temps, Ajoie a réussi l'exploit de battre Zurich 4-3 à Porrentruy.

Et revoilà Bienne au sommet. Avec un match de plus que Fribourg, certes, mais au sommet quand même. Et pendant près de deux tiers, ce sont les Seelandais qui ont montré pourquoi ils étaient dans les hauts du championnat.

Meilleurs que les Tessinois, plus agressifs, les joueurs d'Antti Törmänen ont joué une excellente partition. D'abord craintif et paresseux, Lugano s'est réveillé pour mettre de la pression sur la cage du très bon Joren van Pottelberghe. L'ancien portier davosien n'aura été battu qu'une fois. Ce fut à la 36e par Libor Hudacek. Intenable, le Slovaque en est à six goals en seulement cinq matches.

Mais à la 53e, c'est bien le dernier rempart biennois qui s'est interposé devant Thürkauf pour préserver l'avantage d'un but de ses couleurs. Le but de la délivrance pour les Biennois est tombé à la 57e de la canne de Viktor Lööv. L'imposant défenseur suédois, de plus en plus utile dans le jeu seelandais, s'est pour une fois risqué à monter. Il faut dire qu'avec les absences de Yakovenko (blessé) et Rathgeb (suspendu), il était nécessaire que le Suédois ose davantage.

Ajoie: une victoire de Coupe

Décidément, Ajoie aime bien affronter les équipes dont le nom commence par Z. Après avoir battu le champion Zoug chez lui plus tôt dans la saison, voilà que les Jurassiens ont réussi un deuxième exploit en venant à bout du Zurich de Rikard Grönborg et de sa constellation de vedettes.

Si la logique avait été respectée et au vu des occasions, les Lions auraient dû l'emporter 4-1. Mais voilà, le sport a parfois ce petit côté imprévisible qui fait son charme. Pour éviter un huitième revers de rang, les Ajoulots ont pu compter sur un opportunisme affolant et un Tim Wolf de parade. Les Zurichois ont en effet dominé 59-24 au niveau des tirs. Mais les Jurassiens avaient un aimant à lucarne ce soir, comme le prouvent les buts de Macquat, Fortier et Devos. En fait, Gary Sheehan est parvenu sur un soir à insuffler à ses troupes la magie de la Coupe.

A Berne, on a voulu créer un choc psychologique. Alors lundi, des supporters ont eu le droit d'aller dans le vestiaire des Ours. But de la manoeuvre: raviver la flamme et redonner au club de la capitale une identité de battant. Le message a visiblement été bien reçu par les joueurs avec une victoire 5-1.

En fait, les hommes de Lundskog ont réglé l'affaire en moins de dix minutes. Kahun (4e), Praplan (5e) et Jeremi Gerber (9e) ont permis aux Ours de se confectionner un joli matelas. Et les Bernois ne se sont pas arrêtés avec le 4-0 de Kahun (18e) et le 5-0 de Praplan à une seconde de la deuxième sirène.

Avec un Luca Hollenstein auteur d'un joli blanchissage, Zoug a battu Ambri-Piotta 2-0. Dans le dernier match de la soirée, Rapperswil a battu Davos 4-1.

ATS
Catégories