Bénéficiaire, Aevis Victoria vise les soins à la personne

Grâce à une solide croissance et la consolidation des investissements actuels, Aevis Victoria pourrait atteindre cette année "un chiffre d'affaires autour du milliard de francs", assure son administrateur délégué, Antoine Hubert. ©KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Cliniques et ..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Aevis Victoria a renoué avec les chiffres noirs l'année dernière, après avoir glissé dans le rouge en 2020 sous l'effet de la pandémie. La société de participation lorgne vers de nouveaux secteurs d'activité et notamment vers celui des services à la personne.

Le groupe fribourgeois a enregistré un résultat d'exploitation (Ebit) de 16,8 millions de francs en 2021, après une perte opérationnelle de 36,6 millions l'exercice précédent en raison de la pandémie de Covid-19. Aevis Victoria a inscrit un bénéfice net consolidé de 4,6 millions de francs, contre une perte nette de 30,9 millions un an plus tôt.

La société a également confirmé jeudi son chiffre d'affaires, dévoilé début mars, et qui s'est bien établi à 895 millions de francs, en hausse de 22,1%.

Du Jura bernois à Londres

Dans les activités hospitalières regroupées sous Swiss Medical Network (SMN), "les opérations se sont complètement normalisées et ont affiché une croissance importante sur le plan organique et des acquisitions", a indiqué à AWP l'administrateur délégué Antoine Hubert.

L'ajustement du portefeuille s'est poursuivi à plein régime l'année dernière, 10% de SMN ayant été vendus à l'américain Medical Properties Trust. Le groupe a également relevé ses participations dans l'Hôpital du Jura bernois, la Rosenklinik à Rapperswil et Klinik Pyramide am See à Zurich. Dans l'hôtellerie, l'établissement de luxe londonien L'Oscar a été racheté.

"Dans l'hôtellerie, le début d'année était encore fortement impacté par les restrictions, mais l'activité s'est ensuite normalisée grâce notamment à une très bonne saison d'hiver. La situation dans ce secteur s'est normalisée en 2022", a détaillé M. Hubert.

Milliard de chiffre d'affaires en vue

Grâce à cette reprise d'activité, SMN a vu son chiffre d'affaires croître de 19% à 760,1 millions de francs et Victoria Jungfrau a enregistré des recettes de 114,3 millions, en forte hausse de 57,2%.

Après deux années de disette, les actionnaires devraient de nouveau recevoir un dividende au titre de l'exercice 2021. Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale le versement un dividende ordinaire de 40 centimes et extraordinaire de 60 centimes par action, soit un total de 1 franc par titre.

Aevis Victoria table cette année sur "une poursuite de la croissance" de ses activités dans les cliniques et hôpitaux et une "évolution positive" dans l'hôtellerie, alors que le segment immobilier "va considérablement se renforcer grâce aux projets en cours".

Grâce à cette solide croissance et la consolidation des investissements actuels, il n'est pas exclu que la société puisse atteindre cette année "un chiffre d'affaires autour du milliard de francs", a pronostiqué l'administrateur délégué.

"Cela nous intéresse beaucoup"

Le groupe veut par ailleurs se renforcer sur le créneau des plateformes de services à la personne, après avoir investi l'année dernière dans Batgroup, société-mère du portail de services de ménage Batmaid. Le groupe fribourgeois perçoit ce secteur comme une extension de son activité historique dans l'hôtellerie et les soins.

En septembre 2021, Aevis Victoria avait indiqué vouloir investir jusqu'à 25 millions de francs en plusieurs tranches au cours des 15 prochains mois pour détenir progressivement jusqu'à 27% de Batgroup. "Investir dans des plateformes de services aux personnes nous intéresse beaucoup", a admis Antoine Hubert.

Selon le dirigeant, la technologie de la plateforme de ménages Batmaid peut ainsi être utilisée dans le domaine des soins à domicile, qui sont eux "essentiels pour réduire la durée du séjour hospitalier".

ATS
Les articles les plus lus