Beat Rieder demande au Conseil fédéral de faire la lumière sur le nombre d'homicides en Suisse

Police ©Keystone-ATS
Justice
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

La commission des affaires juridiques du Conseil des Etats demande au Conseil fédéral de faire la lumière sur le nombre réel d'homicides qui se produisent tous les ans en Suisse. Car des experts estiment que ce chiffre serait largement sous-évalué.

Il y aurait deux fois plus d’homicides en Suisse que ce qui est officiellement enregistré. L’estimation faite ce week-end par la NZZ am Sonntag. Le journal dominical alémanique cite le directeur de l’institut de médecine légale de l’Université de Berne Christian Jackowski.

En collaboration avec un médecin légiste st-gallois et un sénateur zurichois, par ailleurs professeur de droit pénal, il a fait des extrapolations par rapport à des études allemandes. Leur conclusion : «il faudrait partir du principe qu'en Suisse, plus d'un homicide sur deux n'est pas reconnu » comme tel.

Ce sont avant tout les homicides par empoisonnement, par étouffement ou par noyade qui pourraient passer inaperçus, car l'examen médical du corps est limité par des dispositions légales ou n'est pas effectué avec suffisamment de soin, selon les chercheurs.

Rapport demandé au Conseil fédéral

Un avertissement pris au sérieux par le monde politique. La commission des affaires juridiques du Conseil des Etats vient de demander un rapport détaillé sur la question au Conseil fédéral. Son président est le centriste du Lötschental Beat Rieder. Et pour lui, cette démarche se justifie.

« On a des soupçons fondés que la procédure suisse dans le code pénal pourrait être lacunaire ».Beat Rieder, président de la commission des affaires juridiques du Conseil des Etats

Lacunes "inadmissibles"

Pour lui, il faut donc vérifier s’il y a des lacunes dans le code pénal suisse, et, le cas échéant, les corriger.

« C’est inadmissible qu’on laisse échapper des criminels avec des crimes capitaux »Beat Rieder, président de la commission des affaires juridiques du Conseil des Etats

La réponse du Conseil fédéral devrait prendre plusieurs mois. Mais Beat Rieder se veut patient et appelle les sénateurs à la retenue. Car il n’est pas possible, selon lui, d’évaluer actuellement le nombre réel d’homicides en Suisse.

En 2020, 46 cas d’homicides ont été recensés en Suisse, selon l’Office fédéral de la statistique. La police cantonale valaisanne fait état de cinq homicides ou tentatives d’homicides dans le canton l’an dernier.

Thèmes liés à l'article
Catégories
Les articles les plus lus