Baisse entre 3 et 5% des effectifs des chorales valaisannes depuis le coronavirus

Le choeur mixte St-Michel de Haute-Nendaz, ici à la fête fédérale de chant en 2015 (image d'illustration) ©PETER SCHNEIDER - KEYSTONE-ATS
Musique
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

La plupart des chorales valaisannes ont survécu au coronavirus. La Fédération des sociétés de chant du Valais pousse un ouf de soulagement, après deux années marquées par la pandémie.

Entre 3 et 5% de baisse des effectifs ces deux dernières années. Les chorales du canton ont limité la casse durant la pandémie. Les chiffres relayés par la Fédération des sociétés du chant du Valais le montrent. Ils font état d’un recul du nombre de membres similaires à ce qui a été connu par les fanfares, par exemple.

La baisse a été plus importante au plus fort des restrictions sanitaires, souligne Laurent Bovier, le président cantonal des chanteurs. Il constate toutefois une tendance rassurante et une « belle dynamique » depuis que les mesures sanitaires ont été supprimées, à la mi-février, pour les répétitions et les prestations.

Une nouvelle chorale lancée en 2021

De manière générale, sur les 240 ensembles que compte le canton, un a démissionné de la fédération l’an dernier, deux ont disparu et une chorale a même vu le jour. En ajoutant les chœurs d’enfants, les effectifs sont même en légère augmentation par rapport à 2019, selon Laurent Bovier.

Mais ces chiffres ne donnent qu’une vision partielle de la situation. Car chaque chorale est particulière. L’interview de Laurent Bovier:

Laurent Bovier: la situation des chorales est très variée

Manque de directeurs

Parmi les autres effets du COVID, la fédération des sociétés de chant du Valais signale une augmentation du nombre de chœurs à la recherche d’un directeur. Elle pense à former des choristes pour diriger une partie des prestations, afin que les chefs de chœur puissent être déchargés de certaines de leurs obligations. Laurent Bovier :

Laurent Bovier: attention au manque de directeurs

A noter enfin que le président cantonal, en poste depuis 2010, a annoncé ce week-end, lors de l’assemblée générale de la Fédération des sociétés de chant du Valais, son départ pour 2024. Il veut encore organiser la fête cantonale de chant, qui se tiendra en mai 2023 à Martigny et qui devrait réunir plus de 7000 chanteurs.

SR
Les articles les plus lus