Avec Import/Export, les archives de Sion explore les relations de la ville avec l'extérieur

Train à quai avec personnel et voyageurs, vers 1900-1920 ©Archives de Sion
Archives
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

Les archives de Sion poursuivent leur travail de mise en valeur de leurs trésors. Elles présentent dès jeudi un certain nombre de documents autour d'une thématique baptisée Import/Export.

Import/export, c’est la thématique que les archives de Sion ont choisi d’aborder durant les prochains mois sur leur plateforme Flash, dédiée au patrimoine de la ville. L’idée est d’explorer les relations que la ville a entretenues avec l’extérieur au travers de l’histoire, autour d’une floraison de sujets, comme le tourisme, l’arrivée du rail dans le canton ou la migration.
Les nouveaux documents ont été mis en ligne ce jeudi à l’adresse flash-sion.ch.

Lancée en 2019, la plateforme a déjà abordé deux autres sujets depuis : les premières fois, durant la première année d’existence. Puis, l’an dernier, Dolcé Città, un hommage à l’italianité de la ville de Sion. Pour en finir avec cette thématique, les archives présentent par ailleurs vendredi et lundi soirs un moyen-métrage, réalisé avec le concours de plusieurs partenaires.

Celui-ci est dédié à Michel Fasanino, un entrepreneur piémontais arrivé à Sion durant la deuxième moitié du 19e siècle et qui a largement participé à l’extension de la ville. Ce récit, écrit et interprété par Cédric Jossen, est un rappel de l’influence que les Italiens ont eu en ville de Sion, souligne l’archiviste de la ville Coline Rémy.

Thèmes liés à l'article
patrimoineArchivesSion
Catégories
Les articles les plus lus