Avant-première à Sion : avec "Presque", le duo Jollien-Campan refuse le dernier mot à la souffrance

Christian Hermann
Rédacteur en chef adjoint

Alexandre Jollien revient au bercail. A Sion, c’est en avant-première qu’il présente dimanche à l’Arlequin « Presque », le film qu’il cosigne avec Bernard Campan. Un film sur l’amour, sur la différence et surtout pas un film sur le handicap, précise le désormais écrivain-philosophe-acteur.

« Presque », c’est l’histoire d’une rencontre entre Louis, croque-mort un brin monomaniaque – incarné par Bernard Campan – et Igor, un vendeur de légumes, passionné de philosophie, infirme moteur cérébral. Le périple qu’il vont entreprendre les jette dans sur les routes épineuses du vivre ensemble, au cours d’une aventure parsemée de rencontres.
« Presque », c’est une comédie dramatique co-écrite par Bernard Campan, Alexandre Jollien et Hélène Grémillon avec la collaboration de Manuel Poirier. Et s’il s’agit du quatrième long métrage du Français, c’est la première aventure cinématographique du Valaisan et il le reconnait, la trame, il l’a en bonne partie puisé dans son parcours.


Alexandre Jollien ne le cache pas : ce film, c’est une histoire du rapport à soi et du rapport aux autres. Un véritable apprentissage pour celui qui a mis long à digérer les premières années de sa vie en institution. Et son retour en Valais pour présenter « Presque », c’est aussi une manière de corriger son rapport avec ce canton où il a accumulé les plus et les moins.
 


Alexandre Jollien sera présent dimanche 16 décembre 2021 au cinéma Arlequin, à Sion, dès 17h pour l’avant-première de « Presque – on ne naît pas homme, on le devient », parce que dit-il, "la souffrance n’a pas toujours le dernier mot".
La séance affiche d’ores et déjà "complet".

 

L'avant-première sédunoise affiche déjà complet

CH
Thèmes liés à l'article
Catégories
Les articles les plus lus
A la Une