Au service de camarades en difficultés : la médiation par les pairs fait des émules "aux Collines"

Le CO des Collines mise sur la médiation par les pairs pour faciliter le "vivre ensemble" ©dr
Solidarité
Christian Hermann
Rédacteur en chef adjoint

Il est sans doute plus facile pour un ado de se confier à l’un de ses camarades plutôt qu’à un adulte. Partant, le cycle des Collines, à Sion, a élaboré un programme "de médiation par les pairs" qui cartonne comme jamais.

Au départ, ils étaient une poignée. A l’arrivée, ils sont une grosse septantaine à donner de leurs temps pour écouter et conseiller leurs camarades d’école confrontés à des difficultés, à des conflits. Le concept même de médiation n’est pas nouveau, ni unique en Valais. En revanche, il marque par son ampleur et par le caractère "maison" du programme.
Cinq enseignants y participent. Parmi eux, Raymond Borgrat le reconnait : "c’est à la fois une chance et un engagement".

Une mise en relation avec des garde-fous, souligne Raymond Borgeat


Ce qui est sûr, c’est que cet engagement a plu et qu’il essaime dans les classes. Anna et Zoé, formées l’an dernier apprécient ce rôle particulier.
 

Un programme plein de ressources, relèvent Anna et Zoé


Pouvoir aider… découvrir une boîte à outils pour établir des relations… Le concept a séduit Lucie et Arlyne, qui bouclent la première partie de la formation.

Un engagement utile pour savoir "comment s’y prendre", s’enthousiasment Lucie et Arlyne


Le programme de formation a donc convaincu 74 élèves de 9 et 10 CO – une participation plus de trois fois supérieure à celle de l’an dernier – et les enseignants l’améliorent au fur et à mesure, grâce notamment aux jeunes médiatrices et médiateurs formés.

L’adaptation du programme par l’expérience directe du "terrain", explique Raymond Borgeat

Le programme de médiation par les pairs est prévu pour un minimum de trois ans.




 

CH
Thèmes liés à l'article
EcolesMédiationViolencesEnseignement
Catégories